3 balles 2 prises vol. 2

Deuxième volume de cette chronique inspirée par la bière du même nom. Tout cela pendant la série mondiale; n’est-ce pas merveilleux? Alors cessons de niaiser avec la balle et plongeons bras à l’avant avec nos sélections du moment.

Première balle: Ballade en Radeau (Octobre) – Lagabière

72999002_2402843066499152_8854557684704215040_n

On a eu droit à une version un peu trop flyée le mois passé, celle-là est pas mal plus dans mes goûts. Il s’agit cette fois-ci d’une NEIPA assez proche du style avec l’ajout d’ananas et de noix de coco. Pensant que ça se rapprocherait de la Motel Coconut, mon amie Naty a commis quelques bassesses pour s’en procurer avant tout le monde. Malheureusement pour elle, la noix de coco était trop timide et le petit piquant ressenti en bouche lui a fait regretter ses actions. Dubby et moi avons de notre côté bien apprécié cette bière. Il faut toutefois vraiment aimer l’ananas…

Format: canette de 471 ml

Alcool: 7%

Prix: 4,50$ d’après mon pusher de L’Acadie!

Deuxième balle: Porter Baltique Bourbon – Beauregard

75580271_1396692513829176_2671593696767508480_n

Dans l’univers de la bière noire, Beauregard s’y connaît. En effet, on ne brasse que des très foncées à cet endroit. J’étais allé à l’ouverture de la brasserie et j’avais bien aimé le concept et les produits. Depuis, les bouteilles et les canettes avaient été à la hauteur, à l’exception de celle aux arachides qui avait pris une petite tournure surette (erreur vite pardonnée). Ce Porter Baltique Bourbon prouve que la Brasserie fait bien ses devoirs et qu’une bière barriquée peut se retrouver dans une canette. J’aurais préféré un peu plus de bourbon cela dit et j’ai déjà hâte à la sortie de l’Impériale Extra Bourbon. Mon seul véritable regret: ne pas en avoir acheté plus!

Format: canette de 355 ml

Alcool: 8,6%

Prix: autour de 7 dollars d’après MA Rush, l’homme qui a gentiment ramassé la facture!

Troisième balle: Bébé Mandrill – MaBrasserie

 

J’étais présent au quatrième anniversaire de MaBrasserie et le menu était tout simplement affolant. Question de rendre le tout encore plus plaisant, il y avait une certaine nouveauté en fût et en canette: Bébé Mandrill. J’aime bien la Mandrill, mais cette Bébé me plaît davantage. Cette grisette est tout simplement délicieuse et son bas taux d’alcool me permet d’en boire sans trop me soucier du reste. Pourquoi pas l’une des deux prises qu’il ne faut pas laisser passer alors? Très bonne question. Réponse plate: il n’y en a que deux par chronique. Si tu sais lire entre les lignes, tu sais quoi faire, hein?

Format: canette de 473 ml

Alcool: 4,1%

Prix: genre quatre piasses sur place… en paquet de quatre évidemment!

Première prise: High West Barrel Aged Victory at Sea – Ballast Point

74524049_541232066446253_3868268883622232064_n

Ce porter impérial de l’américaine Ballast Point est un incontournable pour mon gosier. Je sais, Ballast a été acheté par Constellation en 2015 pis ça me fait un peu beaucoup suer, mais pour ce genre de produit, surtout à l’étranger, j’accepte certaines de mes contradictions. Vois-tu, ce sublime porter vieilli en barils de bourbon et de rye, auquel on a savamment ajouté de la vanille et du café, me fait tout simplement fondre de bonheur à chaque gorgée. Je suis une pure guidoune pour ces petits bijoux et j’assume pleinement. J’essaie de ne pas en boire les soirs de pleine lune car cela pourrait être dangereux.

Format: bouteille de 341 ml

Alcool: 12%

Prix: 4 dollars américains

Deuxième prise: OK. L’Enfer – Messorem Bracitorium

 

La fameuse hype, elle est là et elle se promène d’un endroit à un autre, au gré du vent et des murmures. Souvent, derrière elle, il y a des gens honnêtes, comme toi et moi d’ailleurs, qui travaillent fort en espérant réussir. Parfois la hype est vraiment méritée, ce qui est le cas pour les bras et les cerveaux derrière ce très beau projet. J’ai essayé cinq de leurs produits depuis leur ouverture et c’est du bon sur toute la ligne. Je reviendrai te présenter leurs autres bières éventuellement, mais aujourd’hui je te recommande fortement la OK, L’Enfer. C’est la première canette que j’ai pu acheter et goûter avant cette chronique. Une IPA bien balancée, fruitée comme tu l’aimes parce que tu te rends régulièrement au Vermont toi aussi et moins verte que la rumeur laissait entendre. Tu vois, il faut se rendre sur place et se faire sa propre idée. T’es partant? Fais comme moi pis rends-toi au 2233 rue Pitt.

Format: canette de 473 ml

Alcool: 6%

Prix: 5,50$ sur place seulement pis t’en prends 4 à la fois… ou 8!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s