Catégories
chronique Roos Spekto voyage

80 WEST

De Chicago à Denver, il y a deux options principales. Environ quinze heures par la 80 West ou 17 heures par la 70 West. Quand j’ai demandé à Cam quelle autoroute elle préférait, sa réponse m’a presque ému. Pourquoi perdrait-on deux heures pour passer par Kansas City? Alors nous sommes demeurés un peu plus au nord en direction de l’Iowa et du Nebraska, deux états où je n’avais jamais mis les pieds. Y retournerais-je? Tu devineras la réponse à la fin de la chronique.

Qui dit Iowa dit également Slipknot si t’aimes la musique lourde. Je ne suis pas un grand fan de cette formation même si son art est loin de me déplaire. Lecteur plus jeune, tu dois sûrement l’apprécier plus que moi, n’est-ce pas? C’est correct, pas de chicane à ce propos. Cam ne connaît pas vraiment ce band alors on se claque la playlist Slipknot : Les Indispensables de notre Apple Music, très pratique en road trip.

Les heures roulées en Iowa ressemblent beaucoup à mon appréciation de la musique de Slipknot, j’ai donc peu à dire. Il faut croire que ma complice est dans un mood semblable au mien car les discussions sont rares et peu passionnantes. J’ai l’impression d’être sur un tapis roulant sans fin. Nous avançons à vitesse constante au milieu de terrains agricoles, de boisés dégarnis, de terres remuées, d’éoliennes lointaines et de rares signes de vie humaine. On pourrait croire que les Français ont laissé un riche héritage dans ces régions à cause des noms francophones ici et là et du drapeau du Hawkeye State, mais non, ce n’est qu’un simple souvenir de leur passage. La Louisiane française a été vendue par Napoléon il y a belle lurette…

-Cam, tu veux qu’on arrête à Des Moines?

-Tu ne dois pas dire Des Moines en français, Roos!

-C’est vrai, comment ils prononcent cette ville, les Américains? Dess Moyenns?

-D’après ce que j’ai lu, on ne prononce pas les « s » et ça ressemble pas mal à De Moyn.

-Wow, c’est presque sexy!

-Attends, je te trouve un clip pour en avoir le coeur net…

Clairement, le français n’existe pas ici! C’est une illusion.

Et le Nebraska, lui? On a cherché de quoi de palpitant à Omaha et à Lincoln, les deux villes principales, sans succès. Les gens, très majoritairement blancs, sont profondément beiges à l’intérieur. Entre les deux villes, que des plaines. Les arbres sont de moins en moins nombreux. On s’approche des déserts et cette perspective nous enchante. On s’arrête à Cozad pour la nuit, trou parmi tant d’autres, et on se félicite d’avoir autant roulé. Au lieu de se trouver un artiste local pour s’endormir, on se remet du Slipknot, le pas vilain We are not your kind de 2019, en se disant que l’Iowa était fichtrement plus sympa que le Nebraska finalement…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s