Catégories
chronique MA Rush musique

15 CHOIX SIGNÉS MA RUSH

Pas de classement cette année: je vous propose plutôt de découvrir mes 15 albums Rock/Métal internationaux favoris de 2022.

Queensrÿche – Digital Noise Alliance (Century Media)

La formation de Seattle nous a offert cette belle surprise, grâce à des chansons lourdes et super mélodiques et à un Michael Wilton en feu à la guitare. La voix de Todd LaTorre et les prouesses rythmiques de Casey Grillo complètent très bien l’emballage!

Scorpions – Rock Believer (Vertigo)

Un retour en grande forme de ces vétérans qui m’a plu énormément! Mickey Dee à la batterie, un son plus rugueux, de bons solos, des clichés et de bonnes chansons font de Rock Believer un incontournable de la planète Rock en 2022!

Rammstein – Zeit (Universal)

Même s’il semble avoir eu moins d’impact que l’éponyme paru en 2019, ce 8e album de Rammstein a quand même tourné beaucoup dans ma voiture. Et que dire du majestueux concert en août dernier au Parc des îles!

Muse – Will of the People (Warner)

Après le décevant Simulation Theory de 2018, Bellamy et sa bande sont revenus en force avec cet album qui ressemble à un Greatest Hits de nouvelles chansons de Muse. Le trio propose ici un album qui incorpore et distille tout ce que le groupe a pu utiliser comme trucs et styles musicaux depuis 1999. Gros spectacle à venir en mars prochain à Montéal!

Porcupine Tree – Closure/Continuation (Music For Nations)

De retour sur disque après 13 ans d’absence, la formation progressive menée par Steven Wilson nous livre un solide album prog/atmosphérique plus concis que leur précédent, The Incident. Le spectacle à la Place Bell en septembre valait le détour.

Dream Widow – Dream Widow. (Roswell)

Projet solo de Dave Grohl, qui joue presque tout sur l’album. Cette offrande est en fait un album de Death/Doom Métal servant de bande originale au film d’horreur/comédie Studio 666 mettant en vedette les Foo Fighters. La pièce Lacrimus Dei Ebrius vaut à elle seule le prix du vinyle!

The Cult – Under the Midnight Sun (Black Hills Records)

Le Rock alternatif est de retour en force avec the Cult cette année. Bill Duffy et Ian Astbury restent fidèles au son classique du groupe tout en nous amenant vers des territoires parfois planants, atmosphériques et majestueux. Du bonbon pour les oreilles.

Billy Talent – Crisis of Faith (Warner)

Avec ce nouvel album, la formation canadienne ne réinvente pas la roue. Ceci dit, les chansons deviennent rapidement des vers d’oreille. Reckless Paradise et Forgiveness sont parmi les chansons que j’ai le plus fredonnées en 2022.

Red Hot Chili Peppers – Unlimited Love et Return of the Dream Canteen (Warner)

Est-ce un album double? Deux albums bien distincts? Peu importe, le retour du guitariste John Frusciante au sein de la formation a été très apprécié et les gars de L.A. ont été très créatifs avec autant de musique lancée en si peu de temps…. Des hits, des pièces atmosphériques, du Funk, du Rock… Il y en a pour tous les goûts!

Ibaraki – Rashomon (Nuclear Blast)

Ce projet solo de Matt Heafy de la formation Trivium m’a jeté par terre en 2022. Le leader de la formation floridienne a en effet décidé de se gâter en écrivant un album de Thrash Métal qui incorpore des influences japonaises, du Black Metal et des orchestrations grandioses. Ishan, Gerard Way et les gars de Trivium viennent ajouter de belles touches à ce diamant de musique lourde.

Jack White – Fear of the Dawn (Third Man records)

L’excentrique guitariste nous a livré ce missile au printemps et on peut dire sans se tromper qu’il a réussi à consolider la définition même de ce qu’est un album de vrai Rock. Les pièces Taking Me Back et What’s the Trick? sont rester collées dans ma tête durant des mois avec leurs riffs bien gras…

Machine Head – Of Kingdom and Crown (Nuclear Blast)

Avec cet album qui regorge de moments brutaux, de riffs juteux et de mélodies accrocheuses, Robb Flynn et ses comparses ont réussi à reprendre de la crédibilité suite à l’accueil très mitigé de l’album précédent… La production est vraiment excellente sur cet album.

Sword – III (Massacre Records)

Le quatuor natif de St-Bruno de Montarville nous a servi en fin d’année un premier album en 34 ans et ce fut une agréable surprise. Rick Hughes est encore en voix et les riffs de Mike Plant sont toujours au rendez-vous. À écouter la pédale au plancher! ‘’1986 in Montreal’’

Voïvod – Synchro Anarchy (Century Media)

Album un peu moins impressionnant que le prédédent The Wake qui leur avait mérité un Juno Award, cette rondelle de nos pionniers québécois du Métal Progressif demeure une oeuvre d’une très grande qualité. Dan Chewy Mongrain continue à épater la galerie avec ses accords dissonants et psychédéliques et ses solos atmosphériques hallucinants.

Alter Bridge – Pawns & Kings (Napalm Records)

Toujours à la frontière entre le Hard Rock et le Métal, la formation américaine qui cartonne surtout en Grand Bretagne et en Europe nous a livré son meilleur album depuis Fortress. J’ai particulièrement aimé la production cette fois-ci: plus de clarté entre les instruments. Les chansons Silver Tongue, Sin After Sin et la pièce titre m’ont particulièrement plu. Il s’agit d’un excellent album.

Publicité

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s