Catégories
bière Roos Spekto

Juicy Ass IPA

Collaboration spéciale de Roos Spekto

Je l’avoue, j’ai demandé à Philozique la permission de critiquer une bière sur sa plateforme, peut-être davantage si votre demande est forte. Avouons-le, ça manque de houblon ces jours-ci sur ce blogue. C’est bien beau la musique, mais parfois la soif se doit d’être priorisée. De plus, comme ma psy m’a rapporté quelques canettes de son séjour en Ontario, des produits que je ne connaissais point, l’inspiration est au rendez-vous.

IMG_4884

Cette belle et bonne IPA est brassée par la Flying Monkeys Craft Brewery, sise à Barrie, environ 60 km au nord de Toronto. Une brasserie qui m’a déjà offert d’intéressants moments par le passé avec, entre autres, sa Smashbomb Atomic IPA. Cependant, appelons un chat un chat, Linda n’a pas choisi cette Juicy Ass IPA pour ses IBU ou pour ses arômes fruités, no fucking way! Elle a adoré le nom et savait qu’elle provoquerait quelque chose en me la remettant.

D’ailleurs, force est d’admettre que ce breuvage goûte le cul dans le bon sens du terme! Suis-je influencé par le nom? Sûrement; so what? Pamplemousse rose au menu, un peu de clémentine et de citron aussi, sans oublier le pin résineux en finale qui se joint à la touche maltée et légèrement sucrée. Une IPA qui rappelle autant les anciennes IPA américaines que les ébats du passé avec ma psy. Une IPA diablement sensuelle, voilà une bonne description! Surtout que sous la canette, Linda a pris soin de me poser une question: Better than mine? Vilaine psy, tu sais que tous les liquides arrivent loin derrière tes doux nectars…

Je vous laisse, j’ai grandement besoin d’une thérapie! Je vous reviens prochainement avec d’autres chroniques… En attendant, écoutez ce merveilleux morceau de LofoforaBuvez du Cul.

J’ai arrêté de boire de la bière j’avais plus les idées claires. Maintenant je fume plus de shit ma mémoire prenait la fuite. J’ai dis stop à la cocaïne, sinon je cours ma ruine. J’veux pas gober d’exta pour pas finir comme toi. J’ai pas terminé ma beuher les flics ont eu du flair, la vodka, le Ricard, y’en a plus dans les placards. La dernière fois que j’ ai pris un trip, on m’a retrouvé en slip. J’en veux plus, j’en peux plus, maintenant je bois du cul. Buvez du cul ! Tous les machins qu’on sniffe, ça me fait saigner du pif, j’ai même arrêté les amphetes depuis que mes dents sont refaites. La keta, l’omelette aux champignons désormais je dis non. J’en veux plus, j’en peux plus, maintenant je bois du cul. 

Infos V2

Une réponse sur « Juicy Ass IPA »

[…] Pis mes chroniques de bières intéressantes pour Philozique, c’est peut-être quelque chose à poursuivre. Clairement, le gars me sous-paye et se la joue un peu trop, mais ça me donne de la visibilité et des avantages imprévus; gracieuseté Linda! Je suis encore sur le cul depuis qu’elle m’a offert cette surprenante Juicy Ass IPA, autant à cause du liquide que du reste. T’as pas lu ça? Aweille, clique vite sur Bière de Cul… […]

J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s