Catégories
bière houblongols musique rétrospective annuelle

Roos – Top 2015 Roos

Houblon Philozique a réussi, non sans difficulté, à convaincre Roos de nous dresser son top-13 personnel pour l’année 2015. Cependant, nous avons dû accepter de modifier la formule pour accommoder ce personnage troublé. Entrevue avec cet être torturé, émotivement sclérosé par ses insécurités, mal médicamenté, psychologiquement instable, sexuellement perturbé mais relativement intéressant.

roos

Alors Roos, espérons que tu as bien fait tes devoirs. Tu as retenu quoi de cette année qui s’achève? Commençons par ton #13.

#13-Le retour de vieux bands. Le mot « retour » n’est sûrement pas le bon car certains d’entre eux n’étaient pas disparus de la carte, mais j’ai su apprécier la présence sur scène ou sur disque de quelques groupes qui étaient moins présents ces dernières années. Je pense tout de suite à Armored Saint, Motörhead, Iron Maiden,Raven, Stryper et WD-40. D’ailleurs, l’album d’Armored Saint se veut la surprise de l’année côté enregistrement. Et que dire de WD-40 qui foule plusieurs scènes au grand bonheur de ses fans et qui a sorti un superbe clip en décembre.

On te sent émotif, vieille branche, 2015 fut une année éprouvante pour toi?

#12-Le blogue Houblon Philozique. Ouais, plusieurs tribulations personnelles, professionnelles, familiales et sociales. Je refuse obstinément de consulter psy, médecin, conseiller, thérapeute, sexologue et vétérinaire, je possède toutes les solutions à l’intérieur de mon moi profond. Reste à mettre certaines pièces dans le bon ordre pour compléter le casse-tête. L’arrivée du blogue m’a permis de m’auto-régulariser, de vivre une thérapie par l’écriture. Mes nombreuses collaborations ont été publiées malgré certaines réticences internes et externes. Les quatre autres Houblongols prennent de plus en plus de place eux aussi et Roosshima contrôle un peu trop ce qui doit apparaître à l’écran. Un genre de control freak, je dirais. Rio n’a pas tort sur ce point.

Ce blogue traite de plusieurs sujets, dont la bière. Quelque chose là-dessus, Roos?

#11-Les nouveaux lieux. C’est connu, nous sommes cinq bièromanes toujours à la recherche de nouvelles sensations, de nouveaux temples. Trois endroits m’ont séduit pour des raisons différentes. Le Temps d’une Pinte à Trois-Rivières parce que c’est beau, bon et sympathique pas à peu près, L’Isle de Garde parce que c’est vraiment de bon goût et que la carte des bières était impressionnante fois après fois, La Brasserie Harricana parce que c’est très différent des autres avec son côté BCBG et sa touche plus moderne. On espère un peu plus de choix de bières la prochaine fois par contre…

BCBG et à la mode le Roos?

#10-Pit Caribou. Question de deux de pique celle-là! Je n’en ai rien à foutre d’être à la mode ou de bien paraître, simple provocation le Philozique? Ceci étant dit, il ne faut pas bouder son plaisir, et quand une bière frappe un coup de circuit dans ce monde des microbrasseries locales, on a le droit de l’apprécier même si le succès populaire est au rendez-vous. Cette année, Pit Caribou a séduit plusieurs personnes avec différents produits. On n’a qu’à se rappeler La Lollipop, La Huit, ses collaborations comme La Black Imperial Berliner Weisse (avec Broadway) et La Brett Session Saison de Seigle (avec Isle de Garde), entre autres…

Un peu susceptible cher ami, il n’y avait pas de jugement derrière l’interrogation. Et si on revenait en musique, sujet plus joyeux pour vous on dirait. Des albums marquants en 2015?

Philozique, tu m’énerves quand tu joues à ça! Je comprends les quatre autres quand ils commençaient à s’emporter… Prends un break, débouche-toi une bière et laisse-moi écrire quelque points ici!

#9-Against Me! : 23 Live Sex Acts. C’est peut-être pas l’album live du siècle mais ça déménage à la bonne place et ça nous rappelle que la vie mérite parfois d’être un maudit beau gros party. Laura Jane Grace est époustouflant(e) et le reste du band épate par sa fougue et par sa bonne humeur contagieuse. Super souvenir de leur visite l’an dernier au Métropolis. Une chance que Rio n’était pas là…

#8-Faith No More. L’album était bon, le show l’a surpassé. En fait, je classe le tout ensemble. Un cd supérieur aux attentes (en fait, je craignais un bide monumental), un spectacle grandiose. Était-ce la meilleur tribune pour eux que ce Heavy Montréal? Je ne sais pas, mais ils ont remporté leur pari à voir la foule lentement mais sûrement conquise par leur prestation. Un groupe rafraîchissant dans cet univers musical trop souvent formaté pour un public cible. Le retour de l’année sur la scène mondiale, aucun doute!

#7-Barrasso: Des X, des Croix, des Pointillés. Cet album-là, il était attendu par ceux qui avait déjà entendu la formation sur scène. Live, le mur de son est tellement hallucinant; comment Barrasso pouvait-il rendre justice à sa puissance sur disque? En dosant harmonieusement la voix et les instruments, le groupe y est parvenu. Une galette de qualité du début à la fin, on ne peut qu’être aux aguets pour la suite des choses. Rien de moins que l’album québécois de l’année, bien d’accord avec Philozique sur ce point!

Roos, tu as accepté de pondre ce top-13 à la condition que je t’aide en t’interrogeant, alors tu vas me laisser reprendre ma place. Il me semble avoir observé quelques préférences étonnantes côté types de bière cette année; je me trompe?

Houblon Philozique, tu ne te trompes pas dans tes observations, mais ton interrogatoire est un brin flou et tu passes constamment du vouvoiement au tutoiement, ça manque pas mal de rigueur. Pour t’aider à mon tour, je te donne une autre pause et je m’arrange tout seul pour les trois positions suivantes.

#6-Barley wine et stout impérial. Je ne sais trop quel changement s’est opéré en moi, cependant force est d’admettre que les bières plus alcoolisées m’ont fait craquer à plus d’une occasion cette année. Peu importe s’il s’agissait d’une version américaine, anglaise ou autre, plusieurs produits m’ont séduit. Quelques noms me viennent rapidement en tête: 25 ans du Bilboquet, Solstice d’Hiver de DDC!, La Petite Mort de Dunham, Stout Impérial Russe de Frampton Brasse, etc. J’aurais pu ajouter à ce point DIPA, porter baltique et scotch ale, mais bon, il faut se limiter…

#5-Le podium des repères: DDC! Montréal, St-Bock, Brouhaha. Combien de réunions plaisantes, de discussions animées et de consommations diversifiées dans ces trois établissements cette année? Brouhaha triche un peu avec ses deux adresses; est-ce que vous y voyez un problème? Pas moi. Mention spéciale à l’EtOH qui aurait pu se trouver sur ce podium ou sur celui du point #11.

#4-Le podium des microbrasseries: Dunham, Castor et DDC! Ces trois entreprises se sont encore une fois dépassées pour nous offrir plusieurs produits différents, originaux et de qualité. Bravo et merci à vous trois! Dire qu’il y en a plusieurs qui pourraient se retrouver sur ce podium est un euphémisme. Immédiatement je pense aux Trois Mousquetaires et aux autres microbrasseries nommées dans les points précédents.

Maintenant que tu n’as plus besoin de moi, tu me tasses, c’est ça? Un peu comme si je n’existais pas, finalement. Pas toujours charmant le Roos, même manipulateur sur les bords. Derrière tes allures d’homme droit, posé, rassurant et ordonné se cache un improvisateur qui n’a de mérite que cette capacité d’adaptation aux circonstances et aux éléments qui l’entourent. Continue ton chemin seul pour la suite de ta rétrospective annuelle, étrange sire, et envoie-moi la version finale pour que je puisse la publier correctement. À bientôt…

Pffffffff, susceptibles ces blogueurs! Ils ont de la difficulté à accepter qu’ils ne sont ni des journalistes, ni des artistes, ni des écrivains, ni des vedettes. Ils doivent apprendre à laisser toute la place à leurs personnages et aux créateurs qui sont au centre de leurs écrits. Passons…

#3-L’album de l’année: Tau Cross – Tau Cross. En toute honnêteté, ça aurait pu être la nouvelle offrande de Baroness, mais comme ce groupe vient de larguer son opus Purple deux semaines avant la fin de 2015, je le mets dans la course pour 2016. Tau Cross a su m’envoûter dès sa sortie au mois de mai. Jamais un essoufflement par la suite. Une bombe de rock mystérieux, intense, énergique et poignant. Des guitares agressives, une basse lourde, une voix intense, des rythmes contagieux; assisterons-nous un jour à la version spectacle du projet? Y aura-t-il une suite? Peu importe, apprécions le cadeau, un bijou juste assez poli.

tau

#2-Beau’s. Pas ma brasserie préférée à la base, mais 2015 fut son année dans mon coeur. Deux visites, un Oktoberfest, un abonnement au Projet Greener Futures et quelques solides bières au passage bien évidemment. Nouveau détour obligatoire à chaque saison à partir de maintenant. Du pur bonheur qui n’apporte que du beau et du bien. Du monde gentil et dévoué qui vous accueille et vous gâte; que peut-on demander de plus?

The Beer That Shall Not Be Named Batch #3910 The Beer That Shall Not Be Named, aged in Pinot Grigio & Sauvignon Blanc barrels for 10 months, infused with organic cherries ABV 9.9%, Greener Futures Project Phase 3 As yet unreleased from our barrel cellars, The Beer That Shall Not Be Named is a Belgian Strong Ale aged in Pinot Grigio & Sauvignon Blanc barrels for 10 months – VoldeMalt is a cherry-infused version created to launch Phase 3 of our Greener Futures Program. It features predominant tropical fruit aroma and flavour, wine-like character and some almond notes. Followed by alcohol warmth and a dry oaky finish.

#1-Les lecteurs de Houblon Philozique. Au #12, j’ai souligné la naissance de ce blogue (et son impertinente pertinence), mais que serait celui-ci sans ses lecteurs? Des milliers de lecteurs et de visites en sept mois, beaucoup plus que ce que l’équipe philozique avait prévu. Merci à vous tous, visiteurs accidentels, occasionnels, réguliers, abonnés ou dépendants, vous contribuez directement à l’évolution de cette plate-forme sans prétention. Roosshima est peut-être un enfoiré de première, mais il laisse quand même les gens et les personnages s’exprimer. Salutations sincères, au plaisir d’être lu par vous à nouveau en 2016! Même si vous préférez Rio, Dubby, Pousty ou Spitty…

WP_20150711_005_20150824180136

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s