Catégories
chronique musique

2020 en 15 noms

MA Rush a partagé son classique Top-11 dimanche, c’est à mon tour de me lancer, sans l’équipe cette fois-ci. Roos Spekto et Guy nous partageront leur rétrospective 2020 dans les prochains jours pour compléter la thématique palmarès.

Le francophone ayant déjà été célébré, je me dirige du côté anglophone pour vous présenter mon Top-13 et mes deux EP de l’année. Il fallait évidemment couper une fois pour conserver une vingtaine de disques puis une seconde fois pour arriver à treize. Marilyn Manson, Killer Be Killed, Dead Quiet, Ohhms, Warbringer, Trivium, Igorrr, Haken et même The Strokes, entre autres, méritaient sûrement une place ici, mais la guillotine en a voulu autrement…

PEER PRESSURE – CATHARSIS

En plus d’être mon album local de l’année, Catharsis mérite sa place dans le grand palmarès 2020. J’attendais cette sortie avec impatience et j’ai été comblé par ce hardcore métallique puissant et pas reposant. Le défoulement procuré par cette collection de chansons m’a fait un grand bien à maintes reprises.

******

LAMB OF GOD – LAMB OF GOD

Lamb of God's Self-Titled Effort Is the Album of Their Career | Review |  Consequence of Sound

Si on m’avait dit qu’un jour ça cliquerait entre Lamb of God et moi, j’aurais souri, voire ri. Je n’ai jamais trouvé ça mauvais, mais je ne comprenais pas l’engouement pour ce groupe. Pousty m’en parlait souvent et m’a même convaincu de les voir en spectacle… mais il aura fallu cet album éponyme pour enfin m’intéresser. Les fans disent qu’il est très bon mais c’est pas le meilleur LOG. En tout cas, ce groove metal, comme le dit souvent MA Rush, proposé ici fait partie de ce que j’ai entendu de très plaisant cette année.

******

BODY COUNT – CARNIVORE

Body Count - Carnivore

Je me souviens encore du combat #2 analysé par MA Rush et Roos Spekto, je penchais tellement du côté de Spekto pour celui-là. Cinq mois plus tard, je réalise que Body Count n’est qu’un rang plus haut que Lamb of God dans mon propre top-2020. Pour être honnête avec vous, ça pourrait bien être le contraire, mais j’ai tellement écouté ce Carnivore en suant au gym qu’il s’est démarqué de la compétition! Essayez, vous comprendrez! RIP Riley Gale, merci pour cette dernière collabo…

******

THE DETECTORS – IDEOLOGY

Detectors, The - Ideology - Amazon.com Music

Ma dose de fraîcheur et de bonne humeur en 2020. Du punk pas trop lourd, parfois vers du No Use For A Name, tantôt vers du Lost Love, venant d’Allemagne mais chantant en anglais. Pis Fuck le néo-fascisme!

******

ARMORED SAINT – PUNCHING THE SKY

Peut-être pas un incontournable en 2020 avais-je écrit en octobre, mais la suite des choses m’a prouvé le contraire. En fait, l’album précédent avait tellement frappé fort que celui-ci me semblait plus timide, moins marquant. Après des dizaines d’écoutes, je réalise qu’il s’agit plutôt d’une solide suite du précédent et que Punching the Sky n’a pas à rougir comparé à l’autre. Du heavy classique signé Armored Saint avec des touches prog/psyché/jazz ici et là pour briser le prévisible.

******

PALLBEARER – FORGOTTEN DAYS

Même s’il a perdu son combat contre Mr. Bungle, ce Forgotten Days de Pallbearer est un bijou de doom metal qui mérite sa place dans mon palmarès 2020. Un groupe en pleine ascension dans un style qui mérite beaucoup plus de diffusion. Quel clip troublant en prime!

******

DEUX EP: KHEMMIS/ZEAL & ARDOR

Khemmis est un abonné aux palamarès de cette plateforme. Doomed Heavy Metal n’est qu’un EP de six pièces dont trois sont enregistrées en live. Pourtant, il a joué en boucle partout où j’allais. La reprise de Rainbow in the Dark a joué un grand rôle. Le besoin de plaisir aussi.

L’autre EP qui m’a solidement branché est celui de Zeal & Ardor. Je passais volontairement à côté de ce projet de Manuel Gagneux depuis des années, puis le hasard a placé sur mon chemin en 2020 la chanson Tuskegee. Mon coeur ne s’en est toujours pas remis. Ma révélation de l’année ce Wake of a Nation!

******

EMMA RUTH RANDLE & THOU – MAY OUR CHAMBERS BE FULL

Cette collaboration aurait pu se retrouver sur mon podium bien honnêtement. Je suis encore en processus d’assimilation en fait. Je ne suis fan ni de Thou ni d’Emma Ruth Rundle mais ce projet m’obligera à mieux plonger dans leurs oeuvres respectives. Un peu comme le Mariner de Cult of Luna et Julie Christmas, la fusion des deux identités musicales m’a plu et envoûté. Une rencontre improbable, un résultat fabuleux. J’attends le EP supplémentaire, The Helm of Sorrow, en mars (super cover des Cranberries en prime!)

******

ELDER – OMENS

Elder est dans ma mire depuis plusieurs années mais comme pour Roos Spekto il manquait ce petit quelque chose pour me séduire fatalement. C’est enfin fait avec ce merveilleux Omens qui joue dans les eaux psychédéliques progressives de Pink Floyd.

******

OZZY OSBOURNE – ORDINARY MAN

Ordinary Man: Ozzy Osbourne: Amazon.ca: Music

Cinquième position pour ce dinausore du rock lourd? Pas le choix, c’est l’album que j’ai le plus écouté cette année, suivi de près par Deftones, Testament et Elder. Album très sous-estimé et boudé par certains pour mille et une raisons, ce ne fut pas le cas pour moi. Ce Ordinary Man m’a plu, m’a touché et m’a donné un souffle de bonne humeur plusieurs jours où ça allait moins bien.

******

MR. BUNGLE – THE RAGING WRATH OF THE EASTER BUNNY DEMO

Où placer cet album? Voilà la question qui a dû souvent être posée dans la tête des gens au moment d’établir leurs différentes listes annuelles. Une véritable bombe qui est en fait un réarrangement en règle de la fameuse démo des années ’80 (d’où le dilemme initial), avec l’ajout de Scott Ian et Dave Lombardo. Ça décoiffe, ça déchire, ça tue; que dire de plus?

******

ENSLAVED – UTGARD

Première fois que je place Enslaved sur mon podium et c’est pleinement mérité. Depuis 2008, j’ai décidé de suivre ce train norvégien, très impressionné par Vertebrae. Ce métal extrême est de plus en plus dosé, maîtrisé et complexe. Chaque écoute de ce Utgard est intense et saisissante.

******

TESTAMENT – TITANS OF CREATION

Album Review: TESTAMENT Titans of Creation

Ce treizième album de la formation américaine Testament est un autre incontournable du thrash moderne. Toujours négligé par rapport au Big 4, ce band a pourtant pondu plusieurs excellentes rondelles ces dernières années. Il faut souligner la qualité des compositions et de la production de ce Titans of Creation et cette deuxième place est bien méritée. Je penchais d’ailleurs du côté de Spekto lors du combat #1!

******

DEFTONES – OHMS

Ohms - Le Canal Auditif

Aucune hésitation pour la médaille d’or 2020 dans mon cas. Deftones nous a servi son savoir-faire avec un Ohms exquis. Gore n’avait pas réussi à me donner ces frissons que je recherche en écoutant cette formation californienne même si, à la longue, j’avais fini par l’apprécier à sa juste valeur. Cette fois-ci, dès les premières écoutes, je savais que cette galette resterait dans mon coeur pour la vie. Tout ce que j’aime de Deftones y est et plusieurs morceaux deviendront assurément des classiques du groupe. En complément, lisez cette chronique intéressante à propos des deux derniers diques de Deftones.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s