Catégories
chronique musique

Combat #6 – Deftones vs Deftones

Pour ce nouveau comparo, nous changeons encore les paramètres ! Cette fois-ci, nous y allons avec un combat entre l’album Gore des Deftones, paru en 2016, et le plus récent album de ces mêmes  Deftones, Ohms, publié il y a quelques semaines…

Le choix de MA Rush: Ohms

L’écoute de Gore nous démontre que le groupe de Chino Moreno voulait créer un album basé sur les ambiances.  Chaque morceau nous transporte vers un nouvel endroit. Par contre, on ne peut affirmer que le long jeu est très ‘’Métal’’. C’est comme si Radiohead avait choisi de faire un album hard rock alternatif…On ne peut non plus affirmer que l’album et les chansons reposent sur des riffs mémorables ou des refrains très accrocheurs…Cela n’en fait pas pour autant un album à oublier. En fait, c’est un album très solide et original que seul Deftones pouvait enregistrer… Les morceaux  Prayers/Triangles, Doom User et Hearts/Wires sont ce qui se rapprochent le plus de chanson commerciales sur cet album très intéressant. Ceci dit, Gore n’est pas dans le top 3 des albums de Deftones….

Avec Ohms, les Deftones ont frappé un simple, un double, un triple et un circuit : un carrousel quoi ! Un album direct, puissant et accrocheur avec une production et un mix impeccables de Terry Date. Il est très difficile de trouver des défauts à ce petit bijou de Métal alternatif. Le guitariste Stephen Carpenter s’est vraiment appliqué à pondre des riffs mémorables et Chino semble être totalement possédé tout au long de ce disque parfois sombre mais surtout irrésistible. J’ai même beaucoup apprécié les petites touches de synthétiseurs présentes sur quelques morceaux… Genesis, Error, The Spell of Mathematics et Ohms sont les chansons j’apprécie le plus que en ce moment sur ce disque qui tourne très souvent dans ma voiture. Possiblement un album qui se retrouvera sur le podium de cette année tordue qu’est 2020…

Le choix de Roos Spekto: Ohms

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 81-n-AhNBAL._AC_SL1200_.jpg

Loin de moi l’idée de dénigrer Gore, l’intéressante galette de 2016 qui s’était d’ailleurs méritée la dixième place dans le top-13 de la même année, mais Ohms est vraiment deux coches ou trois de mieux. L’ami Philozique a sûrement cru bon provoquer ce combat en sachant à quel point MA Rush adore les mélodies et les ambiances de Gore, ce qui n’était pas une vilaine idée, par contre ça ne fonctionne pas pour moi. En toute honnêteté, je me souviens même d’avoir été un brin déçu lors de ma première écoute de Gore, tellement ça manquait d’agressivité ou de papier sablé. Au fil des écoutes, j’avais toutefois été charmé, comme à chaque opus de Deftones dois-je avouer. Vois-tu, lecteur curieux, Deftones est synonyme de grande qualité, tout le temps. Un album « ordinaire » de Deftones est néanmoins gage des ligues majeures, si le style te plaît bien évidemment.

Ohms est une pure bombe deftonienne à mes oreilles. La lourdeur des riffs est hallucinante et Chino est en très grande forme, peut-être la meilleure de sa carrière. La production est incroyable, le mur de son est imposant et seule la voix de Chino apporte une légèreté à l’ensemble telle une goutte de blanc perlé dans un gallon de gris foncé. Ohms est clairement ma pièce préférée avec ses hooks sournois, mais Genesis, Ceremony, Urantia et Radiant City ne sont pas très loin, sans oublier la fantasmagorique finale de The Spell of Mathematics. Cette année, la question n’est pas de savoir si Deftones sera dans le palmarès philozique, fidèle lecteur, mais plutôt sur quelle marche du podium il risque de se retrouver!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s