Catégories
actualité bière chronique musique

Jour 28/28 – Une dernière bière…

On y est, c’est le vingt-huitième jour…du premier cycle de quatre semaines. On en recommence hélas un autre demain, choix gouvernemental. C’est pas cool en France non plus. Et dans plein de pays également. Nous remercions tous nos lecteurs de partout dans le monde (francophone surtout) et vous souhaitons d’éventuels beaux lendemains. Ça pue, c’est chiant, les rires sont de plus en plus rares… mais de grâce tenez le coup! D’ici ces meilleures perspectives, l’équipe de Philozique tentera de son mieux de vous divertir. Merci encore de nous suivre!

La dernière bière du jour: Le Déjeuner Impérial des Trois Mousquetaires

Aucune description disponible.
Aucune description disponible.

En toute honnêteté, on savait dès le départ que ce stout impérial élevé en fûts de bourbon avec café et érable serait l’ultime bière de notre exercice. Peut-être le meilleur stout barriqué au Québec, peut-être la meilleure bière tout court, qui sait? Tout dépend des goûts, n’est-ce pas? Chose certaine, elle fait l’unanimité dans l’équipe. Seul Spitty grimace parfois en prenant une mini-gorgée, mais il grimace toujours lorsque la bière, autre qu’une DIPA ou TIPA, tire au-dessus de 8% d’alcool. Cette bière est dans la même ligue que la légendaire CBS de Founders, rien de moins. Deux produits incroyables qui sont malheureusement trop rares. Ne manquez pas votre chance lorsque sortira la prochaine batch. D’ici là, vous pouvez toujours mettre la main assez facilement sur différentes versions de leur stout impérial ou de leur porter baltique si jamais…

L’album du jour: Arseniq 33 et son classique Y’a des limites à faire dur!

Notre phrase classique à l’intérieur de l’équipe, notre inside joke ultime: Y’a des limites à faire dur! Parfois, on rajoute un mot d’église et un de devant le mot église, selon notre exaspération du moment. Essayez-le, ça fait du bien! On entend encore Dubby crier Y’a des estis de limites à faire dur! dans sa petite maison jaune en dansant avec Kelly, la chienne qui mangeait les restants de poulet Chester et les biscuits Feuille d’Érable à la vitesse de la lumière. Écoutez ou réécoutez Autobus-Colère et Lâsskaoul Kachvaa! et vous réaliserez à quel point ces hymnes de 1996 sont encore d’actualité. Avertissement: ça peut faire crissement mal!

À part de ça, ça va bien merci! Ça va bien merci, à part de ça. À part de ça, encore la même job ? Encore la même job tous lé matins. Tous lé matins c’é la même affaire… C’é la même affaire ; la vie c’é plate ! La vie c’é plate, ‘fait pas beau dehors. ‘Fait pas beau dehors, t’as la télé ? Y’a des limites Y’a des limites à faire dur T’as la télé, laisse-la t’expliquer Laisse-la t’expliquer la vie des gens La vie des gens : la consommation, La consommation pour oublier. Pour oublier fume une cigarette. Fume une cigarette, et puis une autre, Et puis une autre passque tout va bien. Passque tout va bien à Montréal À Montréal, tu m’embrass’ras fort. Tu m’embrass’ras fort comme la colère, Comme la colère du pouvoir d’achat. Du pouvoir d’achat qui nous endort… Qui nous endort comme dé vrais sans-cœur ? Comme dé vrais sans-cœur on se défile. On se défile, on va travailler On va travailler pass c’é comme ça ! Pass c’é comme ça qu’on demande tout l’temps. Qu’on demande tout l’temps : «À part de ça ? » À part de ça, ça va bien merci. Ça va bien merci, à part de ça… « Môdittsociétédéloizirdeméfèss ! »

J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau T’as voter pour moi, j’te serre la main, c’é beau Astheure ferme ta gueule pis fais l’idiot T’as rien qu’à être d’accord moi j’mets du vin dins pots Si t’as à penser, pense comme y faut J’men vas t’arranger ça moi les programmes sociaux Jouer avec les chiffres c’é mon boulot Rhaaaaaaaa ! ! ! ! Rhaaaaaaaa ! ! ! ! Rhaaaaaaaa ! ! ! ! Rhaaaaaaaa ! ! ! ! C’é ça… DANSEZ BANDE DE CAVES, PENDANT QUE J’VOUS VOLE DANSEZ BANDE DE CAVES DANSEZ BANDE DE CAVES, PENDANT QUE J’VOUS VOLE DANSEZ BANDE DE CAVES J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau J’m’en vas te laver, j’vas te laver comme y faut J’m’en vas la privativer ton eau On va faire du cash avec les casinos Pis tous s’qu’on a coupé dins hopitaux Pass qui faut du cash pour engraisser les gros Du cash pour aiguiser les couteaux J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos J’m’en vas te planter un gros couteau dans l’dos… …Dans l’dos !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s