Catégories
bière cinéma

La bière des étoiles…

On n’y échappe pas, le septième épisode de Star WarsLe Réveil de la Force, est partout, pas juste dans les salles. Houblon Philozique a dépêché deux de ses scribes pour voir le film et nous faire un compte-rendu de leur expérience. Ne t’inquiète pas, lecteur philozique, aucun spoiler à l’horizon…

Roos: À la base, je ne tenais pas voir ce film. Je n’ai pas vu les trois derniers (qui sont en fait les trois premiers!) et je suis loin d’être un fan fini de la trilogie ’77-’83.  Jamais compris le buzz. Bons films sans plus. Scénarios ordinaires bien camouflés sous les imposants effets visuels. Jeu des personnages…

Rio: Rabat-joie, Roos! T’es vraiment pas un Jedi, ça paraît. Ce film est une véritable perle, une suite logique des épisodes IV-V-VI. Je suis prêt à t’accorder que la trilogie ’99-’05 n’était pas de calibre, mais bon…

Roos: Rio, c’est le ti-gars en toi qui parle, pas l’artiste! T’as laissé ton jugement critique dans la salle je crois.

Rio: Tu fais chier. Continue ton récit moche…

Roos: Susceptible personnage, console-toi, je n’ai pas vraiment de négatif à dire sur le film. D’ailleurs, je dresse immédiatement un parallèle avec une bière d’une brasserie qui, plus souvent qu’autrement, me laisse un peu sur ma soif. Il s’agit de La Gose Town de la Microbrasserie Goudale. Vraiment pas un grand fan des produits de cette entreprise. Cependant, j’avais apprécié ma visite à Boisbriand et leurs bières étaient bien correctes. Alors quand on m’a offert cette gose, je n’étais pas particulièrement excité mais j’ai tout de même tendu le verre. Puis, une agréable sensation a envahi ma bouche et mon gosier. Une bière légère, un brin acidulée avec une touche salée/fumée en trame de fond. Ça se boit bien, ça désaltère, ça rend heureux puisque ça rappelle l’été, le soleil et la mer.

gosegoudalen (2)

Rio: Le rapport avec le film, stp?

Roos: Tu manques d’imagination, l’artiste. Tu pars 2016 sur une drôle de note. Vois-tu, c’est le même phénomène qui est survenu avec Le Réveil de la Force. Je n’ai pas vu le film à cause de l’enthousiasme généralisé (bien au contraire d’ailleurs), non plus à cause de Disney ou de Lucas, surtout pas à cause des épisodes précédents, même pas à la suite d’un intérêt intrinsèque quelconque. On m’a tendu une perche pour me rendre dans une salle avec Fiston et je m’y suis présenté tout simplement. Presque de bonne foi en plus. Pour être honnête, j’aurais aimé sortir de là et affirmer tout haut que c’était de la merde, que j’avais inutilement perdu mon temps. Mais non, les 135 minutes sont passées plutôt rapidement, pas grand-chose à dire contre l’histoire qui, bien que relativement mince, est habilement racontée. Le jeu des acteurs est plus que respectable malgré les clichés inévitables (aucun Oscar en vue de ce côté) et les clins d’oeil au Star Wars d’antan suscitent plus les sourires que les grimaces. Une « bonne vue » comme diraient les gens d’un certain âge, mais de là à crier au génie ou de prétendre avoir assisté à une nouvelle merveille du monde…

Rio: Laisse-toi aller un peu, Roos. Jouis un peu, cher ami. Tu boudes ton plaisir. Retrouver Han Solo, Leia, Chewbacca, le côté obscur de la Force, les Stormtroopers, R2-D2, les combats au sabre laser…

Roos: Justement, Rio, c’est tout ce que tu nommes qui me laisse indifférent. Je suis peut-être gamin à mes heures, mais le truc Star Wars ne m’a jamais habité, même après le film de 1977 (que j’avais pourtant apprécié avec mes yeux de petit garçon). Aucun attachement émotif avec ces personnages, peu concerné par la classique bataille du Bien contre le Mal sous forme de fable intergalactique, nullement impressionné par des soldats semi-automatisés qui tirent tout croche et par ces combats avec des sabres dignes du Village des Valeurs.

Rio: T’es poche sti! Fuck mon point de vue, j’me tire, rien à foutre ici. Continue de boire de la bière salée et écoute ta musique dépravée en solitaire, ça te fera du bien. À la prochaine!

Roos: C’est ça, va jaser Star Wars avec l’ami Guillaume, l’autre geek de ton genre, il saura te flatter dans le bon sens du poil. Une chance que j’ai apprécié le film, tu serais sûrement en train de casser tout sur ton passage en partant d’ici. Tout pour te dire, lecteur philozique, que tu ne regretteras pas ta visite dans une salle de cinéma si jamais tu investis quelques dollars et plus de deux heures de ton temps si précieux pour aller voir ce septième chapitre de la saga Star Wars. Un bon divertissement qui vaut le déplacement, même si la hype est complètement ridicule. Tu reviendras nous dire ce que tu en penses, ok?

photo:newschoolbeer.com

4 réponses sur « La bière des étoiles… »

J’y suis allé cher houblozique. Et je dois dire que je comprends l’engouement de Rio. Et sans osé dire que je partage sont impatience face à ton négativisme légendaire, je te trouve gratuitement sévère. Tu aurais avantage à écoute l’enfant qui se cache en toi. Tu pourrais peut-être enfin briser les entraves que ta raison, tel un empire galactique, impose à ta créativité. Nous devons nous rebellé devants les dictats cruelles de l’Empire sith.

J’aime

M. l’artistes avec un s, accusez Roos de ce que vous voulez, mais épargnez Houblon Philozique de cette sévérité. Nous avons proposé à deux personnages bien différents d’aller voir ce film et de nous en partager leurs réflexions. C’est vrai que Roos est parfois un peu emprisonné derrière ses propres barreaux, mais c’est surtout dommage que Rio, l’Artiste au grand A sans petit s à la fin, a décidé de bouder plutôt que de s’exprimer sur notre tribune… Sur ce, bonne journée, Un artistes, et merci pour votre commentaire teinté Star Wars du début à la fin!

J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s