Parlons bière… avec Houblon P.

Salut Houblon, Philo m’a demandé de venir te jaser parce que t’es pas trop sortant ces temps-ci. Comme il me paie mon ticket de demain au Heavy et que tu me fournis la bière, je me suis dit que je faisais d’une pierre deux coups. 

Spitty, peu importe tes motivations, je suis bien heureux de partager de beaux moments avec toi. Comme tu ne sembles pas trop à l’aise dans ton rôle d’animateur, je prends le lead. Je te parle de quelques bières goûtées récemment et on se claque un cruchon de Brouemalt en même temps; c’est bon pour toi?

Excellent!

La belle-mère de Philo est super, elle nous ramène souvent de beaux produits de Saint-Donat. La semaine passée, on a eu droit à de la Alfonso, une Mango Pale Ale qui est aussi belle que bonne. À 5,2% d’alcool, je me suis pas senti mal de boire le tout en solitaire en plein après-midi. Hazy comme un soleil d’été, elle se buvait toute seule entre deux plongeons dans la piscine. Une pale ale bien équilibrée, suffisamment houblonnée et subtilement « manguée », rien pour tomber sur le coeur ou pour dénaturer la bière. Chose certaine, je me promets de visiter leur place prochainement. Tiens, ouvrons un nouveau cruchon afin que tu puisses te faire ton propre avis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Wow! J’aurais jamais pensé que c’était aussi bon, moi pis la mangue… Tout en dégustant ce merveilleux produit, continue donc ta chronique cher Houblon!

Incroyable Spitty, tu ne changeras jamais. Revenons à nos moutons, je dois absolument te parler de cette bière nommée Casse-Tête que j’ai bue il y a un certain temps. Brassée par L’Octant, sise à Rimouski, il s’agit d’une bière sure houblonnée, légère comme tout, qui désaltère à souhait. Il s’agissait d’un des premiers brassins si ma mémoire ne me fait pas défaut. De plus en plus disponible sur le territoire québécois, cette brasserie mérite un essai si vous avez la chance de mettre la main sur un de ses produits. J’avais bien apprécié leur IPA américaine Hypernova également, mais cette petite sure sans prétention m’a davantage séduit en ces temps chauds et humides. Malgré sa pâleur digne d’un ginger ale, ses arômes divins m’ont laissé bouche bée.

J’aurais bien aimé que tu en apportes, même si c’est pas mon genre. On dirait que tout le monde me néglige depuis que j’ai affirmé que je voterai pour la CAQ aux prochaines élections…

C’est sûr que ça t’aide pas, mais j’en avais juste une bouteille de toute façon. Tu sortiras un peu de ta campagne si tu veux t’en dénicher une. D’ailleurs, la prochaine est très facile à trouver. Il s’agit d’une collaboration entre la Dominion City Brewing Co. et L’Espace Public, une Pale Ale Brett nommée Le Beau Risque. Encore une bière raisonnable côté alcool, abordable au grand public qui est parfois peureux devant des levures sauvages. L’équilibre savamment atteint ne dépeignera point votre oncle frileux ou votre ami cracheur.

Pas obligé de m’écoeurer au passage, Houblon, je t’ai rien fait tsé…

T’as raison, je m’excuse pour celle-là, Spit. Pour la CAQ, c’est une autre affaire, mais c’est pas le sujet de la chronique. Puisqu’il faut d’ailleurs la terminer, je te propose en finale une bière de Repentigny. Arrête de me regarder croche, je te jure qu’il se brasse de la bière dans cette ville. Il n’y a pas juste des dépanneurs aux noms bizarres, le Toit Rouge et l’Oktoberfest là-bas, il y a aussi la microbrasserie L’Ours Brun. Honnêtement, la plupart de leurs produits ne m’avaient pas fait craquer même s’ils sont plutôt bien faits, mais leur Stout Impériale Russe m’a énormément plu. Bon, l’appellation au féminin me dérange un brin, mais le liquide, lui, rentre joyeusement au poste. Plutôt léger à 7,9% pour le genre, cela ne le désavantage en rien, particulièrement en période estivale. Tout y est, que ce soit la texture, le malté grillé, le chocolaté et le léger sucré en bouche. Pas tellement café pour ceux que ça effraie. Une agréable surprise que je rachèterai prochainement.

Merci Houblon, ça aurait été le fun une ou deux IPA dans tes propositions mais c’est correct. Je te souhaite une belle fin de semaine à boire pendant que je serai au Heavy Montréal.

Ça m’a fait plaisir, Spitty, et je suis certain que tu t’amuseras comme un petit fou même s’il n’y a plus de punk depuis deux ans. La prochaine fois, je te le promets, il y aura une IPA et une DIPA juste pour toi. En attendant, ouvre un peu tes horizons. À la prochaine!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s