Êtes-vous prêts? (édition dimanche)

La messe du dimanche n’est pas dans nos habitudes, sauf celle du Heavy Montréal bien entendu. Alors nous y serons tôt afin d’en rater le moins possible. Malgré les courbatures prévisibles, inévitables conséquences de la veille, l’objectif est de franchir les tourniquets avant le spectacle de Helix, groupe hard rock canadien qui a connu ses heures de gloire dans les années ’80 avec les tubes Rock You, Deep Cuts The Knife et The Kids Are All Shakin’, sans oublier sa reprise de Gimme Gimme Good Lovin’ (et son clip digne de Playboy).

À 14h00, on se tournera vers le savoir de Get The Shot en espérant un wall of death semblable à celui du Hellfest; avouez que ce serait plaisant! Faut que ça brasse le Heavy Montréal…

Power Trip nous avait bien charmés avec son deuxième album intitulé Nightmare Logic. Du thrash texan bien tissé, ça risque de provoquer la bousculade dans la forêt. Nous serons là pour le constater et notre petit doigt nous dit que nous ne serons pas seuls.

À 15h20, Ultra Vomit aura l’occasion de démontrer tout son savoir devant un assez grand public. Voyez-vous, pendant la majeure partie de son spectacle, il n’y aura personne sur les autres scènes! Tant mieux pour cette talentueuse formation française qui fera découvrir aux gens présents sa large palette métallique teintée d’humour.

Voivod sera sur la scène Heavy à 16h05, pas le choix d’être là nous aussi même si rater Warbringer nous attriste un brin. Le groupe culte québécois nous en mettra plein les oreilles pendant 45 minutes. De plus, le sympathique Dan Mongrain a laissé sous-entendre récemment qu’il y a de fortes chances que le band nous joue la toute nouvelle Obsolete Beings; comprenez-vous notre joie?

Aucun texte alternatif disponible.

La soirée des compromis débutera aussitôt la performance de Voivod terminée. Une moitié de set de Sleep suivie d’une moitié de set de Havok au menu. La lenteur lourde du premier nous bercera, la violence saccadée du deuxième nous enflammera. Mélange particulier, avouons-le, mais ça fait partie de la game nommée festival.

Après le show de Havok, c’est l’heure de mettre du carburant dans nos corps meurtris. Notre collaborateur MA Rush pestera encore contre les organisateurs: Khemmis en même temps que Trivium est criminel d’après lui. Nous lui paierons une bière ou deux pendant le souper, question de le calmer un peu. Chose certaine, Roos Spekto a choisi Khemmis, même s’il sait que MA Rush optera pour Trivium. Le Heavy Metal à la sauce stoner/doom l’emporte souvent dans son cas.

Deuxième mélange étrange de la journée: Eyehategod/Necrotic Mutation. Appelons ça un Black Velvet nouveau genre! Un peu de sludge sauvage suivi de death plus technique; c’est pas mauvais du tout finalement! Un voyage New Orleans-Montréal d’une durée d’une heure au total, il y a pire que cela dans la vie…

La cerise sur le sundae (ou Sunday puisque c’est dimanche) du festival nous vient de France cette année. Gojira mérite cet honneur et les soixante-dix minutes qui leur sont accordées plairont assurément à la grande majorité des festivaliers. La dernière visite de Gojira au Québec en avait estomaqué plus d’eux, parions qu’il en sera de même cette fois-ci!

Ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un excellent festival!

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s