Catégories
houblongols philosophie

Bruce Dickinson et l’amour oral

MGUJ3XN

Lors d’une récente entrevue publiée au Toronto Sun, le chanteur de la légendaire formation britannique Iron Maiden confiait à son interlocuteur qu’il avait fort possiblement développé un cancer de la gorge et de la langue à la suite d’un comportement largement pratiqué de nos jours, le célèbre cunnilingus. Heureusement, notre trooper préféré a vaincu son ennemi et il tient aujourd’hui à partager son histoire pour sensibiliser les gens à propos du danger nommé VPH (virus du papillome humain). Si ce mal peut s’attaquer à un « Metal Hero » comme Bruce, est-ce que vous croyez devoir reconsidérer certaines de vos habitudes sexuelles? Sondons immédiatement l’opinion publique! Prenons quelques volontaires pour nous aider à mieux cerner cette délicate problématique.

http://www.torontosun.com/2015/09/03/oral-sex-gave-me-tongue-cancer-iron-maidens-bruce-dickinson

band_banner

Dubby: Ça ne changera absolument rien pour moi. J’imagine que Bruce a goûté à plusieurs saveurs exquises au fil des ans, ce qui n’est pas mon cas. Je suis avec la même conjointe depuis la nuit des temps et je sais que Dieu me protège. Le pire qu’il peut m’arriver, ce sont des problèmes gastriques ou l’apparition de mâchouilles dans la bouche; rien de très grave. De plus, si j’élimine cette pratique de mon répertoire, ma prestation sera amputée de presque 90% et ma douce sera encore plus insatisfaite…

Spitty: Ouf, je ne sais plus trop quoi faire. Je sais, je suis le maître du coup de langue mais je tiens à ma santé, à ma vie. Je viens de survivre à une vasectomie, dois-je encore défier la mort? J’ai beau ne pas être dédaigneux, ne pas détester taquiner la petite corde et ne pas vraiment me questionner quand le sang me monte au cerveau (le deuxième on s’entend), mon héros de jeunesse a failli y passer à cause d’une série de lichettes mal placées; ça m’ébranle. C’est peut-être mieux de regarder du monde le faire sur le Net plutôt que de l’exécuter…

Pousty: J’aime bien Bruce mais je pense qu’il n’a pas pris ses précautions. Il faut toujours bien se rincer la bouche après l’acte, avec de l’alcool. En fait, je prends habituellement de l’alcool avant, pendant et après pour être bien sûr de mon coup. De la bière, du vin et/ou du fort, ça marche tout le temps. Pas de boisson? Tu n’y vas pas… Come on, Bruce, tu aurais dû te déboucher une Trooper et tuer ainsi toute menace dans l’oeuf!

WP_20150905_003

Rio: Bof, ça change pas grand-chose dans ma vie. Le cunnilingus ne fait pas partie de mon répertoire. Aucun intérêt; ça me donnerait quoi au juste cette pratique? Personnellement, tant qu’à plonger la langue dans cette région, j’ai une nette préférence pour l’analinctus…

Les soeurs scientifiques et les autres dames rencontrées: Maudits hommes! Ça abuse de tout et puis ça jette le blâme sur une pratique plaisante pour nous. Tout pour se libérer des préliminaires et des moments de plaisirs féminins. Ils viennent de trouver l’excuse facile pour centrer à nouveau la sexualité sur leurs propres besoins. Pourquoi les aimons-nous et les désirons-nous autant? Ils ne méritent pas tout ce que nous leur offrons…

Et vous, qu’en pensez-vous?

11 réponses sur « Bruce Dickinson et l’amour oral »

« Est-ce que vous croyez devoir reconsidérer certaines de vos habitudes sexuelles ? »
Personnellement, je n’ai aucune expérience dans ce domaine, mais je peux toujours donner mon opinion sur ce que j’ai pu voir et entendre au cours de ma vie… Si l’on croit reconsidérer nos habitudes sexuelles, il faudrait les reconsidérer sur d’autres angles que le cunnilingus. Il n’y a pas que le petit minet de la femme qui puisse attirer ce virus, mais aussi le petit serpent de l’homme… Ou même pour être en lien avec Rio, la région anal peut aussi être la cause. Alors, mieux vaut vérifier la propreté des divers orifices ! Cependant, je crois qu’il s’agit plutôt d’être sur un mode « prudent ». C’est un drôle de parallèle, mais prenons exemple sur les maladies/virus que l’on puisse retrouver auprès de la viande. Peut-être que l’on peut reconsidérer nos habitudes alimentaires en mangeant moins de viandes et plus de légumes, mais dès que l’effet « dramatique » de la chose se dissipera, le monde l’aura vite oublié et reprendra ses anciennes habitudes. Donc, comme réponse finale, on peut reconsidérer ses pratiques, mais pour combien de temps ? Sûrement lorsqu’un prochain cas fera surface, nous nous reposerons cette question et, de ce fait, je ressortirai sûrement le même type d’argument ! (En espérant n’avoir perdu personne au cours de celui-ci…)

J’aime

J’aime bien votre sagesse, FuryNocturne. Peu importe les désirs et les comportements, un minimum de prudence s’impose. Effectivement, le petit serpent masculin offre lui aussi son lot de risques potentiels, tout comme la région anale, terrain de prédilection de notre invité Rio. Intéressant votre lien avec la viande, surtout que ce dernier est presque végétarien depuis quelques années, comme quoi nos pratiques peuvent changer dans les deux directions… Au plaisir de vous relire, votre éclairage est bien pertinent… et bien différent de ce qu’on lit ici, même de l’auteur principal!

J’aime

Tout le monde a droit de mener sa vie comme bon lui semble. Vive le sexe! Un peu de prudence, oui, mais de là à se priver de ce qui est le plus merveilleux dans cette putain de vie…

J’aime

Tant qu’à moi, Bruce a sûrement rencontrer des dames aux odeurs de marais. Quand ça pue, veut dire: Tenez-vous à l’écart. Personnes averties, se portent mieux.

Calimero

J’aime

Calimero, votre commentaire est aussi drôle que votre nom. Vous ne devez pas être jeune vu le référent, n’est-ce pas? J’imagine que vous êtes un homme et que les clichés vous servent souvent d’arguments, mais je peux me tromper. Ceci étant dit, vous touchez à un point indéniable: l’hygiène. Par contre, cet aspect ne s’adresse pas qu’aux femmes! Paraîtrait que certains hommes dégagent des odeurs pestilentielles lorsqu’on s’approche de leur région intime, mais il faudrait demander le témoignage des victimes pour en savoir plus. Et vous, Calimero, avez-vous eu une mauvaise expérience personnelle? Vous semblez particulièrement sensible…

J’aime

Encore un article disgracieux et fautif sur ce blogue! Sachez que ce sont les couleuvres qui se servent de leurs langues! Les artistes ça a des doigts agiles et délicats. Ce sont des poètes du touché, des poètes de peu de mots…
Et il savent apprécié la beauté des fleurs. Rien de tel qu’une feuille de rose.

J’aime

D’après ce que j’ai pu lire, vous êtes un fanatique du  » analinctus « … Et avoir un tel doigté, cela signifie que vous avez beaucoup pratiqué en la matière… Avez-vous un secret ? Peut-être une mixture graisseuse tel que du beurre pour que ça glisse mieux ? Je ne vous ai jamais sous-estimé, oh cher artiste que vous êtes, mais vous devez prendre garde car la couleuvre qui joue de la langue, comme vous dites, pourrait être venimeuse et vous cracher son venin en pleine figure !

J’aime

Cher Rio, la disgrâce fait parfois partie de ce blogue lorsqu’il est question des Houblongols, mais peut-il en être différemment avec de tels êtres? De là à croire que cet article soit fautif… je dirais plutôt qu’il est conservateur pour ne pas trop froisser les âmes sensibles. D’ici là, continuez à admirer la feuille de rose de votre choix et à utiliser vos doigts à bon escient, de merveilleuses choses vous arriveront…

J’aime

Il est clair que certaines personnes se connaissent, mais d’autres s’ajoutent à la discussion et c’est tant mieux! Il faut croire que le sexe fait réagir…

J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s