Catégories
bière musique

Histoire de mollets

Parfois, un rien déclenche une série d’événements. L’oeil capte une image, une étincelle se produit, une phrase est lancée. Alors que la petite princesse entrait dans le spa, un petit échange farfelu a eu lieu. Résultat? Une proposition étrange: « Et si je me déguisais en mollet à la prochaine Halloween? » Désaccord et indignation de la part de ma fille. « Pourquoi choisir un tel déguisement? Comment les gens pourraient-ils deviner correctement qu’il s’agit d’un mollet? Et le poil, c’est dégueulasse, papa! » Même si je n’ai jamais aimé être déguisé, la perspective de devenir un mollet temporaire me tente presque! Et pour convaincre l’héritière, je lui ai dit que ce serait un hommage à l’ami Pousty, lui qui possède probablement les plus grosses saillies musculaires entre les cuisses et les chevilles du pays de Stephen Harper. Comme le Soldat est son héros, le projet potentiel est presque devenu envisageable…

Restons dans les mollets en parlant musique et bière. Comment ne pas penser à Uncle Costa, chanteur du groupe Vulgar Deli? Cet infatigable gueulard aux jambes dévêtues ne cesse de provoquer la foule et l’humanité en animant une soirée comme une bête endiablée. Un possédé bourru qui s’assure de laisser un souvenir indélébile à chaque spectateur présent. Sa performance au Pouzza 2014 n’était pas passée inaperçue, demandez à l’équipe technique de l’Underworld! Grand amateur de bière lors de ses performances, l’oncle Costa s’en sert plus comme projectile liquide que comme breuvage désaltérant. Remarquez qu’il n’appréciait peut-être pas le « six pack » que l’organisateur lui avait donné… Alors pourquoi ne pas lui proposer une Gros Mollet de la Microbrasserie du Lac Saint-Jean?

WP_20150705_003Qui a les plus gros? Lui, Uncle Costa ou Pousty?

Cette bière brune forte saura peut-être satisfaire notre frontman enragé avec sa rondeur en bouche et sa présence de caramel brûlé. Une bière plutôt douce au goût malgré ses 7,8% d’alcool, probablement très peu houblonnée pour laisser toute la place au malt et à la levure belge. J’ai un peu l’impression d’avoir mélangé une rousse avec une Leffe brune dans mon verre en échappant une noix ou deux au fond de celui-ci. Pas mauvaise ni désagréable, juste un peu trop entre deux styles peut-être. J’aimerais bien goûter à la version fraîchement sortie du fût pour comparer. En tout cas, j’imagine Uncle Costa en boire et en lancer avec un semblant de sourire au visage tout en poursuivant sa véhémente tirade…

Gros Mollet – Microbrasserie du Lac Saint-Jean: 6,75/10

Show de Vulgar Deli: 8/10

Probabilité de me déguiser en mollet: 1/10

Extrait d’un spectacle de 2013:

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s