Catégories
bière musique

Grand chelem pour la St-Jean

Vous souvenez-vous du temps où les Expos jouaient un match en matinée lors de la St-Jean tout juste avant la grande parade? Non, le baseball ne sera pas le sujet du jour, mais à la mémoire de cette époque nous commenterons rien de moins qu’un grand chelem d’incroyables bières d’ici consommées en ce jour férié au Québec. Et pour nous mettre dans une ambiance festive, pourquoi ne pas ressortir un vieux classique de notre collection musicale locale, j’ai nommé Kermess et son album Bref Exposé… Si vous cherchez la reprise de Paul Piché (Y’ a pas grand chose dans le ciel à soir) sur cette galette, vous ne la trouverez pas! Pas grave, le clip est à la fin, ok? Pourquoi ce cd alors? Parce que c’est notre préféré avec l’entraînante Misanthrope suivie de l’hymne apocalyptique Le nouveau millénaire, avec les vitaminées Ironiquement vôtre, Titre à déterminer et Peep show, puis avec ce Bref exposé sur la folie, le carton et l’enfer qui résume à lui seul l’esprit de l’ensemble. Bon, nous sommes prêts à déguster notre quatuor d’exception…

 8/10 pour ce classique de 1998!

Premier coureur sur les buts: La Brett Session Saison de Seigle de Pit Caribou en collaboration avec Isle de Garde

WP_20150624_016 Le nom dit tout!

Ça commence bien la journée quand on partage une bière douce de la sorte, surtout en cette superbe journée ensoleillée. Ce qui est frappant avec cette Brett Session, c’est que tout est là mais avec une certaine timidité. On reconnaît la levure, le seigle, le houblon mais rien n’explose en bouche, tout est en finesse. Belle entrée en matière dans l’univers des brettanomyces si vous êtes craintif de nature, vous ne serez pas agressé. Le côté agrume est discret mais plaisant dans cette Session à 4% d’alcool. 8/10 pour ce beau plaisir estival.

Deuxième coureur: La Petite Mort de la Brasserie Dunham

WP_20150624_007   WP_20150624_010 Première apparition officielle de Pousty!

Oh, on change brusquement de créneau! Un stout impérial russe à 11% d’alcool, à l’opacité des ténèbres, à la mousse envoûtante, aux arômes invitantes. Ça y est, Pousty est possédé! Il veut prendre le contrôle de ce blogue. Il m’ordonne de le citer, je m’incline devant cette masse de plus de cent kilos, je tiens à la vie! Alors voici ce qu’il a à raconter: « Divin, Roos, divin. Le malt torréfié, l’amertume, le chocolat noir, un fond de cognac, miam. Le sucre résiduel est bien camouflé par le houblon, pourquoi une si petite bouteille? 9,25/10 Roos, note ça! » C’est fait, homme de peu de mots…

Troisième coureur: SuperMoine #3 Deze Monnik Is Dronken de la Brasserie Dunham

WP_20150624_011   WP_20150624_013 On regarde quel côté de l’étiquette?

Là, je dois vous avouer que je me retrouve en terrain complètement inconnu. Une quadruppel vieillie dans des barils de sangiovese du chianti en Toscane avec des figues iraniennes! C’est pas moi qui l’invente, ni le Gros à côté de moi, c’est écrit sur la bouteille. Et quelle belle bouteille en passant! Dès que l’on verse la bière dans les verres, on remarque la couleur particulière du liquide que je qualifierais de prune… « Tais-toi Roos et écris ce que je te dis. Il s’agit d’un superbe nectar de couleur brun pacane. Ça goûte la figue, les fruits confits, la date. En fait, c’est un carré aux dates stéroïdées, rien de moins. C’est délicieux et liquoreux avec ce 11,2% d’alcool. Pourquoi juste une bouteille? Les magasins sont fermés le 24 juin? Tab… 9,5/10 Roos, pis laisse pas ton verre traîner devant moi! »

Quatrième frappeur (le coup de circuit): Le Corps Mort (2010) de la brasserie À l’abri de la Tempête

WP_20150623_008  Une autre bière à 11%!   WP_20150624_014

Dernière consommation de la journée, le dessert! Celle-là, c’est un coup de dés puisque c’est un vin d’orge de 2010; a-t-il bien vieilli? Je suis un peu sceptique, mais à 11% d’alcool et dans ce style de bière je sais que ça peut donner un résultat à la fois surprenant et heureux. Pousty, lui, est plus que confiant. Et dès qu’il voit la précieuse potion dans son verre, il ne se peut plus: « T’as vu cette belle couleur d’abricot séché, Roos, avoue que ça donne l’eau à la bouche! Ça sent la mer, hume ce salin au lieu de prendre tes photos. Laisse-moi goûter ça immédiatement… Mmmmmm…. Mmmmmmmmm…..Mmmmmmmmmm….. Un gâteau aux fruits liquide, des touches de sucre d’orge caramélisé et fumé… Mmmmmmm…..Mmmmmmmmm……. J’ai trouvé, Roos, j’ai trouvé! Du caramel à la fleur de sel hébergé dans un fumoir à côté d’un flétan avant d’être liquéfié et mis en bouteille! 9,99/10 sans hésiter… »

Je m’éloigne du type, il est dans un autre monde. J’avoue que ce Corps Mort est étonnant. Je conserve les appréciations de Pousty et termine mon verre en réalisant que la St-Jean 2015 en aura été une excellente…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s