Fiesta Messorem

Plusieurs lecteurs (peut-être pas tant non plus, Philo ayant l’exagération dans le sang) auraient exprimé leur déception ces dernières semaines à mon propos. Trop sage serais-je devenu ou même philosophe wannabe d’après certains. Où se cache notre bon vieux Roos Spekto? demanderaient-ils entre deux lectures peu passionnantes. Dois-je le prendre comme un compliment ou est-ce le contraire? Je ne sais pas, je m’en fous, j’écris ce qui me passe par la tête après un événement vécu. Tu dois le savoir, lecteur régulier, n’est-ce pas?

Voilà, j’avais déjà l’intention d’écrire de quoi de moins profond pour cette nouvelle chronique et de me laisser aller un peu dans le bonheur. Depuis un certain, mon pote Houblon (oui, il est encore vivant malgré son absence sur cette plateforme) et mon cercle proche avions démesurément hâte au 31 juillet 2020. À 18h00 pour être précis. Pourquoi? Parce que d’excellents élixirs seraient disponibles sur le dorénavant incontournable site messorem.com, plateforme semi-fantôme qui parsème judicieusement ses apparitions afin de propager du bonheur liquide. Messorem tenait à célébrer en grande pompe son premier anniversaire et plus la date approchait plus les annonces attisaient dangereusement notre désir.

Quelques minutes avant l’heure H, la fébrilité était palpable sur les ondes houblongols, chacun expliquant aux autres leurs produits convoités. Ayant la responsabilité de commander pour quatre personnes de mon côté, je ne voulais pas revenir les mains vides et décevoir par la même occasion ces gens qui avaient placé en moi toute leur confiance. Tu me comprends, lecteur assoiffé? J’étais presque nerveux pour être honnête avec toi. Dans mon carnet imaginaire étaient inscrits un chandail, trois verres et huit bières; serais-je en mesure de réussir ma mission à 50%? à 70%? à 100%? À 18h03, j’avais ma réponse!

En passant, cette microbrasserie s’est non seulement imposée comme l’une des meilleures au Québec en quelques mois, mais son branding est tout simplement hallucinant. Cette faucheuse accroche l’oeil et les canettes se démarquent de tout ce qui se vend dans la province. Impossible d’ailleurs pour moi de ne pas penser à la défunte formation Grim Reaper quand je visite le salon de dégustation, souvenir d’une jeunesse teintée de musique lourde et rapide. Non, lecteur mal renseigné, Grim Reaper n’existe plus malgré le projet de Steve Grimmett…

See You in Hell (album) - WikipediaFear No Evil (Grim Reaper album) - Wikipedia

En moins de temps que la chanson See You In Hell ou même Fear No Evil donc, j’avais dépensé quatre cents dollars et j’en étais heureux. Seule la Gin & Juice: Mia Approved s’étant évaporée du chariot électronique m’a filé entre les doigts. Du côté de mes amis, le soldat a vu ses quatre choix se concrétiser, MA Rush n’a pas obtenu sa pilsner et Spitty a réussi de peine et de misère à mettre sa patte sur La Bière des Clans après avoir vu son chariot se dénuder indécemment. Mais tu sais quoi, lecteur civilisé, mes deux amis n’ont pas chialé comme des abrutis, ni considéré leurs personnes comme des victimes, ni vomi du hate sur les réseaux sociaux. Pourquoi cracher son fiel contre une microbrasserie qui a proposé onze produits à boire afin de célébrer son anniversaire et qui a mis en place une façon de faire juste et équitable pour tout le monde? Décidément, on vit à une époque où chacun croit qu’il a droit à tout, peu importe la réalité. La demande est tout simplement débile et Messorem tente de son mieux de plaire à une grande partie de sa clientèle. Fort heureusement, la majorité comprend et respecte l’entreprise. Cependant, une minorité agit comme des petits bébés, comme on le voit en ce moment avec le débat du masque. Ne laissons point ces tristes individus gâcher la fête et célébrons pour les jours et pour les semaines à suivre ce premier anniversaire digne de mention; longue vie Messorem Bracitorium!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s