La Petite Vite de Roos Spekto

Les vacances sont terminées, la dure réalité du travail reprend sa place. Ne plus posséder son précieux temps pendant 24 heures par jour, voilà ce qui me heurte. Mardi, alors que le spectacle de Chârogne était dans mon viseur, il aura fallu une pinte ou deux de trop à MaBrasserie, une chaleur écrasante et une rumeur de panne électrique pour me ramener trop sagement à la maison. Un rendez-vous raté au Quai des Brumes, là où l’on ne s’ennuie pourtant jamais. On remet donc ça à une autre fois en sacrant intérieurement. Mais je t’invite à bien écouter le très intéressant Mange-Moi (ou Mange Moé selon l’endroit où se posent vos yeux).

Parlant de vacances, il faut avouer que j’en ai profité en masse même si ce n’est jamais assez long à mon goût. Avant de partir pour une virée américaine, je me suis bien amusé aux Katacömbes avec mon frère et le petit cracheur. Un peu à cause de Rio et de sa grande soif, on a manqué le début du show d’Abdominable; Spitty fulminait pas à peu près. Cependant, on en a vu suffisamment pour savoir qu’il faut absolument les revoir prochainement. En plus, des gars vraiment sympathiques. Comme les membres de Prospect Nelson d’ailleurs qui nous ont fait tellement plaisir avec leur set énergique. Un merveilleux lundi estival comme on en voit trop rarement: amis, bières, spectacles! Bien aimé The Great Diversion aussi, avec leur post-hardcore qui mérite d’être suivi de près. Et ce qui m’a amusé follement, c’était de voir mon frère se prendre pour Philozique en jasant avec un peu tout le monde. Au nombre d’articles qu’il écrit, il devrait se garder une petite gêne, mais bon, Philo ne lui en tiendra pas rigueur. Des fois, je pense que Rio est son petit protégé, il ne lui tape jamais sur les doigts…

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène, joue d’un instrument de musique, guitare, nuit, concert et intérieurL’image contient peut-être : 2 personnes

Photos: Anthony Dion

Aux States, j’ai bu pas mal de bonnes bières avec l’ami Houblon. Le gars m’a fait visiter quelques places au Vermont. Si The Alchemist était une valeur plus que sûre, ma découverte a été la Burlington Beer Company. Une maudite belle place avec des tonnes de choix. Tu peux même y boire des galopins ou des grands verres, sans oublier la nourriture qui a bien de l’allure. Tu repars de là-bas repu pis avec quelques packs dans les mains. Mon entrevue avec Houblon devrait paraître très bientôt.

D’ici là, je te prépare également un récit hallucinant de ma soirée de pleine lune à Deux-Montagnes. Gia était en grande forme, de même que son compagnon batracien à l’allure décontractée. Je n’étais pas le seul invité, il y avait donc des témoins pour confirmer ce que j’ai vu. Je te jure que tu risques d’halluciner un brin. Sur ces belles paroles, je te souhaite une belle semaine et une bonne rentrée au travail toi aussi si jamais tu étais en vacances…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s