Roos Spekto à Verdun

Si tu me suis depuis un petit bout, tu sais très bien que j’aime profondément Verdun. Une partie de mon existence est reliée à cette parcelle de cette merveilleuse île nommée Montréal. Une preuve? Va lire ce texte écrit en juin 2016 intitulé JE SUIS VERDUN, un sapré beau souvenir d’ailleurs. Tout ça pour te dire que j’ai passé une foutue belle journée samedi sur la Wellington. D’abord au Benelux, là où la bière a soulagé mon gosier meurtri, puis en face du Maltéhops, pour assister à des prestations énergiques et généreuses de plusieurs artistes.

Je te jaserai pas longtemps du Benelux parce que tu connais sûrement déjà ma très haute estime de l’endroit. La bière, la place et le staff frôlent la perfection; que puis-je ajouter à l’équation? Sauf que c’est MA Rush qui a volé la vedette à l’excellente Sud-Ouest et au sublime assemblage Oud Bruin + Dry Stout (FDC #1+4). Vois-tu, le gars m’avait prévenu qu’il n’arriverait qu’en soirée, probablement pour le show de GrimSkunk. Voilà pourtant que l’ami est apparu avant le souper, assoiffé comme un diable et agité comme un jeune veau. Le pauvre venait d’être trahi par une inconnue. Une histoire abracadabrante qui n’aura duré que le temps d’un soupir ou deux. Je te promets de raconter ce récit prochainement, tu auras des crampes aux ventres. À côté de MA Rush, Forrest Gump est un amateur…

Arrivée au tronçon magique de la Wellington, notre délégation s’est séparée de façon stratégique. MA Rush a serré la main de Jessy Pompier avant d’aller pisser et manger (dans cet ordre bien précis) au Boustan, Pousty s’est acheté des bouteilles pour plus tard au Maltéhops, Dolly a commandé une tournée de Mascarade, Rio attendait sa bière en cruisant une belle anglophone et j’ajustais tant bien que mal mon appareil-photo en pleine crise d’hyperactivité incontrôlable (l’appareil, pas le gars!) Tout ça en écoutant Les Monsieurs en trame de fond. Pas mauvais du tout pour les oreilles by the way, on sera assurément à l’affût pour la suite des choses concernant ce band.

Armé d’une Ta Plus Meilleure d’une main et de la caméra apaisée de l’autre, j’ai tenté de filmer la prestation sans bavure de Ripé, un de mes trios préférés. J’aime leur rock sale, baveux et dans ta face. J’étais même pratiquement dans leur face à un moment donné. Moins proche cependant que mon frère Rio qui était presque couché sur le stage pour prendre ses photos. Si t’es un fin observateur, tu peux même le voir sur le clip que j’ai posté sur le Facebook de Philozique. Ah pis perds pas ton temps à chercher, je le mets drette icitte juste pour toi!

Après une deuxième tournée de Ta Plus Meilleure juteuse à souhait, c’était au tour des Ghoulunatics de performer sur la scène. En grande forme les boys, de très bonne humeur également. Même si leur musique n’est pas ce qu’on peut qualifier de facilement accessible, la foule est rapidement tombée sous le charme. Mireault et sa gang ont su rendre le tout festif du début à la fin pour les non-initiés sans déplaire aux fans. Du deathcore bien dégorgé dirait le chef Groleau! Très drôle de voir la face de Pousty qui réalisait que son conseiller en bières spécialisées était aussi capable de screamer comme un possédé sur un stage…

Malheureusement pour Philozique, MA Rush ne pouvait jouer au caméraman, occupé qu’il était à tenir son microsillon fraîchement acheté au kiosque de marchandises. Alors le patron n’aura que des photos de qualité discutable de ma part pour son site. Et comme l’appel du pit a été plus grand que celui du devoir professionnel à partir du monstrueux Gros Tas, il se contentera de ça! Faut l’avouer, GrimSkunk fait partie de la crème de la crème au Québec. Du gros rock qui touche à peu près à toutes les sous-branches du genre. Un groupe capable d’être à la fois engagé et festif, agressif et pacifique, scatophile et profond. C’était soirée de fête sur Wellington, peut-être la plus belle de tous mes souvenirs verdunois. Pas peut-être, la plus belle de toutes! Merci aux organisateurs, aux commerçants, aux artistes et aux participants pour ce moment magique à Verdun. Souhaitons-nous une autre édition l’été prochain!

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s