Catégories
houblongols

Pousty

Regardez ailleurs…2015-28-6--12-33-09…Voyez pas que je mange?

Pousty, le valeureux soldat prêt à défendre l’Unifolié et ses chums, même si ceux-ci ne partagent pas sa passion patriotique, se démarque de tous par sa patience inexistante et par sa gourmandise sans fin. Cet homme de peu de mots se révèle un solide encaisseur tant de commentaires disjonctés provenant des Houblongols que de consommations de toute sorte. S’il possède une limite, seul Dieu le sait, mais le diable en doute. Son surplus de poids et son sang italien semblent le protéger de tout, même de son propre manque d’humour.

À l’opposé du Spit, Pousty cherche toujours à calmer le jeu et à ne pas mettre d’huile sur le feu. Il préfère s’emporter contre lui-même ou anonymement contre la société. Il maudit la malchance lorsqu’il perd au poker et crie à l’injustice quand ses gladiateurs préférés perdent une décision controversée dans l’Octogone. À défaut de l’assommer, l’alcool transforme légèrement cet individu au crâne bien rasé; il ose s’exprimer et se dévoiler davantage mais son élocution en prend pour son rhume. Ses dents et sa langue lui fourchent dans la bouche et transforment certains sons, certaines syllabes. Bien sûr, d’après lui, ce sont les oreilles des autres le problème…

Mécanicien (bien équipé?) aux talents multiples, Pousty trouve des solutions là où les autres tendent à baisser les bras. Ce « patenteux » hors pair se veut un hôte régulier bien malgré lui; les Houblongols ayant élu son sous-sol brasserie temporaire pour concocter leurs nombreuses recettes brassicoles.

Entrevue spéciale avec cet hybride d’Obélix et de Stephen Harper:

Merci Pousty de bien vouloir te prêter à ce jeu!

Ouais, drôle de jeu! Allez, pose tes questions…

Tu veux qu’on ouvre une bonne bouteille avant de commencer?

Essaye pas, tu réussiras pas à me faire avouer des affaires. On boira après!

Déjà sur la défensive, ça promet.

Tu parles un peu trop à Spitty ces temps-ci…

Ok, peux-tu me parler de bières qui t’allument récemment?

La liste risque d’être longue; j’en trouve 3-4 nouvelles par semaine!

Bon, limite-toi à trois bières que tu apporterais en cachette en Afghanistan si tu devais y retourner. Comme s’il s’agissait de tes trois dernières consommations avant très longtemps.

C’est chien en sale comme scénario! Mettons que je comprends ton idée. Je commence avec la Yakima du Castor. Je m’imagine dans le désert à 42 Celsius, ça serait vraiment très bon. En soirée, j’aimerais bien boire une Noire Truculente de Simple Malt. Pas celle de base, que j’aime bien ceci étant dit, mais celle en fût de bourbon. J’aurais pu choisir La Petite Mort de Dunham, mais c’est juste une 341 ml; avoue que t’aurais pas pensé à un tel détail!

Effectivement… mais est-ce vraiment important?

Mets-en que c’est important, tu viens de me dire que je suis en Afghanistan et que j’ai juste trois bouteilles dans mes bagages! As-tu besoin d’un dessin pour comprendre?

Ne te fâche pas l’ami, poursuis avec ton troisième choix.

Ne te fâche pas, ne te fâche pas, ça propose un supposé jeu et ça cherche à modifier les règles avec des commentaires personnels… Tu veux ma dernière bière? Ferme-la et note! Une autre Castor, la Wee Heavy Grande Réserve Bourbon.

Bon choix, en plus il s’agit d’un format de 660 ml…

Enfin tu saisis un peu la subtilité de mes réponses. C’est tellement une bière à mon goût de toute façon…

C’était le but premier de la question…

Recommence pas! En tout cas, parler de ça donne soif; j’ai hâte que ça finisse!

Merci… Et si on parlait de tes groupes préférés?

C’est comme pour la bière, je peux te nommer des dizaines de bands qui ont meublé mon existence. Peux-tu être plus précis, M. l’intervieweur amateur?

Nomme-moi trois groupes que tu adores et que tu aimerais voir ou revoir en spectacle prochainement!

Oh, je sens de l’impatience et de l’agressivité dans ta façon de t’exprimer, une chance que je n’embarque pas dans cette spirale. Demeure professionnel, Roos. Alors pour répondre calmement à ta question, j’aime énormément Iron Maiden, Rammstein et Pearl Jam. J’aimerais les voir respectivement en Angleterre, en Allemagne et à Seattle pour vivre un moment spécial avec leurs fans locaux. Pas Maiden aux States comme le Spit, aucun rapport…

J’aurais justement apprécié que tu places un groupe local sur cette liste; en aurais-tu un en tête?

April Wine, The Tragically Hip, Rush, Nickelback, Blue Rodeo, Triumph, SNFU; en veux-tu d’autres?

Local, Pousty, dans le sens d’ici… au Québec!

Je vois, encore un truc de séparatistes!

Aucun rapport…

Je te niaise, j’en ai un! J’aimerais voir un show de Groovy Aardvark dans une petite salle, avec l’ami Koch à la batterie.

Intéressant, ça conclut bien cette première entrevue avec toi. Tu peux t’en déboucher une et aller regarder tes combats de UFC, je te laisse tranquille pour le reste de la soirée. Merci pour ta coopération!

Ça fait plaisir, mais pas de UFC pour moi ce soir. Gros tournoi de poker qui pourrait me rapporter quelques dollars assez facilement; j’ai juste le temps de me servir une Innis & Gunn avant que ça commence. En passant, j’aurais une demande spéciale à te faire.

Vas-y!

À la fin de la retranscription écrite de notre discussion, pourrais-tu mettre le clip de Jackyl avec la chainsaw? Je me sens wild ce soir…

Si tu y tiens…

2 réponses sur « Pousty »

Seule et au soleil? J’imagine… Ça explique peut-être le comportement de Pousty parfois! Très bonne bière en effet, reste à goûter à sa cousine Grande Réserve Rhum…

J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s