Catégories
musique

MAESTRO MASTODON

Il n’y a pas des dizaines de groupes qui font l’unanimité dans notre cercle, mais Mastodon est l’un de ceux-là. Le premier album de la formation américaine qui sut captiver nos oreilles fut le brutal Blood Mountain en 2006. À ce moment-là, nous ne savions pas à quel point ce groupe meublerait notre paysage musical quinze ans plus tard…

Commençons par le début de l’aventure Hushed and Grim. Comme il est de coutume de nos jours, nous avions eu la chance d’entendre trois extraits avant la sortie de l’album. Pushing the Tides, Teardrinker et Sickle and Peace donnaient déjà une indication claire sur les intentions du band: ça toucherait une large palette! Et dès la première écoute de la double galette de presque une heure et demie, nous en avons eu la confirmation.

Cette première écoute a « étonné sans étonner », car on sait qu’on sera toujours surpris en écoutant une nouvelle oeuvre de Mastodon. Le large spectre musical, l’exécution sentie des solos, la justesse des voix et le côté plus « humain » de certains titres ont été les faits marquants de cette expérience initiale. Tout cela un petit peu accompagné par une apparence de déception: l’agressivité de l’époque Remission/Leviathan semble désormais chose du passé (Brett Hinds le fautif, moins présent côté écriture?) Fort heureusement, cette déception se dissipe rapidement au fil des écoutes tant la qualité des compositions est au rendez-vous.

S’agit-il d’une suite logique de l’oeuvre précédente, l’incroyable Emperor of Sand que nous avions placé au top du palmarès 2017? Oui et non. On reconnaît clairement une forme de progression du processus créatif par rapport à Emperor of Sand, mais on a aussi l’impression que certains morceaux sont la suite logique de Crack the Skye ou de The Hunter. En plus de tout cela, on a droit à de la nouveauté sortie complètement du champ gauche, pensons ici au bluesy The Beast.

Au final, Mastodon a décidé d’avancer là où son coeur le guidait plutôt que de répéter ce qu’il avait déjà fait en changeant un peu la sauce. Il l’a toujours fait, mais là il est allé plus loin, de façon plus ambitieuse. Pourquoi pas tant qu’à se lancer sur une double galette? Les purs et durs pesteront sûrement (comme depuis plusieurs années déjà), mais les amateurs de musique seront probablement nombreux à être comblés par cet excellent Hushed and Grim qui se retrouvera sur notre podium le mois prochain!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s