Dans les écouteurs métalliques

La formation montréalaise Augury a enfin retrouvé le chemin des bacs, neuf ans après le solide Fragmentary Evidence, avec son troisième missile intitulé Illusive Golden Age. Trois albums en seize ans d’existence, on ne peut vraiment pas accuser les gars de nous faire souvent dépenser nos sous!

À la hauteur des attentes, ce nouvel album décoiffe du début à la fin avec son death metal à saveur progressive. Le groupe ne cherche pas à renouveler le genre, mais sa précision chirurgicale lors des changements de tempo demeure à la fois épatante et déconcertante. Le côté technique, parfois flirtant avec le jazz, séduit les oreilles. Illusive Golden Age, Message Sonore et Anchorite ont frappé fort dès la première écoute, le reste de la galette n’a cependant rien à leur envier…

******

Directement de la Suède, The Crown nous balance sa nouvelle parution, Cobra Speed Venom, directement à la tronche. Du death bien thrash pour s’assurer que le circle pit soit particulièrement actif en spectacle. On sent les influences des Slayer, Motörhead, Celtic Frost de ce monde, ce qui est toujours un bon signe…

Honnêtement, après plusieurs écoutes, on réalise que cette galette a tout le potentiel recherché pour se retrouver dans un palmarès de fin d’année. Des riffs agressifs, des rythmes entraînants, des passages accrocheurs et une solide réalisation. Iron Crown mérite à elle seule plusieurs compliments tellement elle décape. In the Name of Death, Cobra Speed Venom, Necrohammer et Rise in Blood sont également peu reposantes. The Sign of the Scythe, We Avenged! et Where My Grave Shall Stand explorent quant à elles d’autres horizons sans renier leurs racines. Franchement, un incontournable en ce premier tiers de 2018.

******

Résultats de recherche d'images pour « killix far cry »

Le quatuor californien Killix nous présente sa deuxième offrande, Far Cry From Reality. Du thrash metal bien exécuté aux allures plutôt pompeuses. En effet, plusieurs pièces donnent le goût de brandir le poing dans les airs. Cette jeune formation réussit à créer de petits bijoux sans avoir un méga budget ou l’expérience de certaines formations comme celles ci-haut. Néanmoins, Killix démontre son talent sur la plupart des morceaux, particulièrement au niveau des ambiances et des refrains accrocheurs. Pourrait-on qualifier leur musique de thrash épique? Peut-être bien, ouais, pourquoi pas…

Si le death prog et technique de Augury et le thrash death musclé de The Crown sont un peu trop extrêmes pour vous, Killix représente probablement la meilleure option pour vous. Du thrash harmonieux qui vous fera hocher de la tête en tapant du pied assez vite merci.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s