Au tour du grand Bowie…

Mais que se passe-t-il ces temps-ci? Quelqu’un peut réaligner quelques astres svp? Vite avant qu’on en perde un autre…

Sans pouvoir me qualifier de fan de David Bowie, j’apprécie l’artiste depuis très longtemps. Je me souviens d’une époque où, gamin, je me devais d’écouter la station de radio que le paternel m’imposait dans la voiture lors d’un déplacement quelconque. Rares étaient les moments intéressants, musicalement parlant. Parmi ceux-ci, quelques pièces de Bowie, provenant principalement des albums Space Oddity, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars et Young Americans.

 

Il y a ensuite eu ce tube monstre avec QueenUnder Pressure, qui jouait partout, peu importe l’heure et la station radiophonique, même sur la bande AM! Mais, adolescent, c’est en lisant, comme plusieurs, le fameux roman Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… qu’un grand déclic se produit. Je veux entendre, comprendre, assimiler la chanson Heroes. La porte est ouverte, je plonge dans l’univers Bowie en découvrant autre chose que ce que la radio me proposait…

Heroes, souvenir marquant…

J’avoue avoir eu une passe Let’s Dance (gracieuseté de Modern Love) avant de moins suivre sa discographie par la suite, malgré bon nombre de trucs intéressants avec Tin Machine, en collaboration ou en solo. Par contre, il m’est souvent arrivé de revisiter ses premiers albums (1967-1977). Comment oublier ces vers d’oreille que sont Rebel Rebel, Suffragette City, Ziggy Stardust et All the Young Dudes? Et tous les autres classiques? Sans oublier ces nombreuses perles moins connues…

All The Young Dudes live en 1997

Houblon Philozique salue ce grand de la musique et le remercie pour tout ce qu’il nous a laissé au cours de son brillant passage. RIP M. Bowie! Je me promets une écoute attentive de votre dernière missive, Blackstar, larguée il y a à peine trois jours…

En terminant, pourquoi ne pas réécouter ces deux grands classiques repris par d’autres formations en hommage à David Bowie. Deux versions dignes de mention.

Nirvana qui interprète The Man Who Sold the World

Et puis ce Helden (Heroes) joué par Apocalyptica et chanté par Till Lindemann

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s