Catégories
Guy L. musique

Too Mean To Die

Accept ne meurt jamais, même si on a cru la formation décédée à quelques reprise entre 1997 et 2009. Depuis 2009 justement, l’arrivée de l’Américain Mark Tormillo au micro a redonné un nouveau souffle à la formation allemande. L’album Blood of the Nations avait solidement remis Accept sur la carte. Il y a eu ensuite Stalingrad, Blind Rage et The Rise of Chaos, trois bons albums, certes, mais je dois avouer les avoir moins écoutés que Blood of the Nations.

Résultat de recherche d'images pour "accept too mean to die"

Qu’en est-il de ce seizième opus nommé Too Mean To Die? Du gros stock une fois de plus. Les départs des dernières années n’ont absolument rien changé au son et à la structure musicale d’Accept. Wolf Hoffmann dirige le navire d’une main de maître. Tout y est: les riffs entraînants, les refrains accrocheurs, les solos, le bass drum en évidence, la voix écorchée. Depuis 1976, Accept a survécu au départ de l’ami Udo, parfois péniblement dans les années ’80 et ’90, puis à ceux de Kaufmann en ’94 et de Baltes il y a un peu plus de deux ans. Il y a eu beaucoup de « deuxièmes guitaristes » dans la formation et voilà qu’on se retrouve présentement avec une mouture à trois guitaristes! Si vous avez aimé l’époque Metal Heart et Russian Roulette, n’hésitez pas et procurez-vous ce Too Mean To Die.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s