Du grand Khemmis

J’avais peur que ce troisième album de Khemmis soit trop propre, résultat de la signature avec Nuclear Blast. On s’entend, c’est toujours 20 Buck Spin qui s’occupe du marché nord-américain, mais on a tellement vu de bands prendre un virage drastique pour moins que ça. Fort heureusement, cette crainte n’était pas fondée pour ce groupe de Denver.

Alors ceux qui ont préféré Hunted à Absolution seront assurément comblés par ce sublime Desolation. La signature stoner-doom de Khemmis n’est nullement reniée, tout comme les envolées à la guitare et les constants changements de rythmes. Khemmis fait tout bien, sans trop en mettre et en ne prenant point de raccourcis, se dirigeant vers une facture globale plus « classic heavy metal ».  La voix posée et maîtrisée de Phil Pentergast (appuyée au besoin par celle de Ben Hutcherson) y est nettement pour quelque chose. La première pièce, Bloodletting, illustre à elle seule l’habile évolution du band: lourdeur, harmonie, passages accrocheurs, clin d’oeil à la NWOBHM, etc.

Kemmis avait réussi à atteindre la troisième marche de notre podium annuel en 2016, il y a fort à parier que le band méritera une place de choix en décembre prochain. D’ici là, plusieurs écoutes à prévoir et une prestation au Heavy Montréal à ne pas rater le 29 juillet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s