Catégories
musique

Album culte: Mötley Crüe – Shout at the Devil (1983)

34 ans plus tard, on peut bien rire en apercevant le nom Mötley Crüe à côté du mot culte, le band ayant tellement étiré l’élastique à gauche et à droite au fil des ans. Cependant, en 1983, la formation californienne régnait un peu partout en Amérique et le reste du monde entier les attendait les bras bien ouverts. Le look, l’attitude et ce merveilleux Shout at the Devil provoquaient des tempêtes à chaque semaine dans les revues spécialisées.

Résultats de recherche d'images pour « shout at the devil cover »

Ils étaient les rois du Sunset Strip, la presse se les arrachait et partageait leurs folies sur du papier glacé. Après une première galette qui avait fait bonne impression, il fallait battre le fer pendant qu’il était chaud. Le quatuor décide alors de la jouer satanique avec le pentagramme et les images apocalyptiques. L’intro de Shout at the DevilIn the Beginning, fait frémir à tout coup. Puis la pièce-titre qui rentre au poste comme un crochet dans les côtes. La grande messe est commencée, inutile de sortir les crucifix…

Looks that Kill nous plonge dans l’univers sexuel tant apprécié du groupe. On retrouvera cette thématique plus loin avec Red Hot, Too Young to Fall in Love et Ten Seconds to Love. Ça sent la testostérone, le désir de laisser sa trace, la puissance du jeune mâle pris dans ses clichés adolescents. Pour un élève du secondaire, c’est l’album parfait à cette époque-là!

La reprise de Helter Skelter arrive à point au milieu de la rondelle. Et qui dit Helter Skelter dit également Charles Manson; la pièce ajoute à l’ambiance malsaine tant désirée qui s’était installée lors de l’instrumentale God Bless the Children of the Beast. Des vrais salops ces Mötley Crüe et on aime ça!

Knock ‘Em Dead, Kid et Danger viennent pour leur part contribuer à cette peur de vivre dans monde dur et cruel. Allez les jeunes hommes, méfiez-vous, votre vie est en jeu à tout moment! Profitez bien de ce qui vous est accordé pendant qu’il en est encore temps. Remarquez que si vous signez un pacte avec le diable…

Ce Shout at the Devil est loin d’être un album complexe, mais il contient tous les éléments nécessaires pour faire lever le poing et taper du pied, surtout en 1983. Il a influencé bon nombre d’artistes par la suite. En spectacle, les limites du groupe étaient évidentes; toutefois, la production de l’album est impeccable et masque les défauts du quatuor. Pour certains, Dr. Feelgood aura été la meilleure galette de Mötley Crüe, par contre jamais elle n’aura eu l’impact de cet album culte!

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s