Catégories
musique

Duo explosif

Deux gros noms ont récemment sorti des galettes abrasives, Sepultura et Kreator. Si le premier est régulièrement boudé par ceux qui ne juraient que par Max Cavalera au chant (1984-1996), le deuxième n’a pas toujours eu tout le mérite qui lui revient pendant ses 35 années d’existence. 2017 sera-t-elle plus généreuse pour ces formations? On le leur souhaite car les deux nouvelles rondelles ont de quoi trouer les vôtres!

Débutons avec le Machine Messiah. Un album très varié du début à la fin pour les Brésiliens. De l’énergie et de la puissance, deux mots qui résument bien l’ensemble. L’harmonie n’est pas toujours au rendez-vous, mais c’est un peu la marque de Sepultura, non? Si Phantom Self séduit dès la première écoute, I Am the Enemy, Silent Violence, Vandals Nest et Chosen Skin décoiffent d’aplomb. Puis il y a cette perle instrumentale, Iceberg Dances, qui se démarque du lot avec ses nombreuses subtilités.

La cote philozique: C+

Passons maintenant au plat de résistance, le décapant Gods of Violence de Kreator. Ici, en Amérique, on parlait beaucoup du Big Four of Thrash dans les années ’80 en excluant le reste de la planète. Pourtant, de très importants bands excellaient sur différentes scènes mondiales. Parmi ceux-ci, cette formation allemande pas piquée des vers, Kreator. Et ce Gods of Violence ne fait que prouver que plusieurs sont passés à côté de quelque chose depuis très longtemps! Ça part très fort avec Apocalypticon/World War Now et ça ne s’essouffle jamais par la suite. On sourira un peu pendant Satan is Real, on lèvera le poing sur Totalitarian Terror ainsi que sur Hail to the Hordes, on pensera peut-être à sortir son briquet lors de l’intro de Death Becomes My Light, mais plus souvent qu’autrement on sera au milieu du pit pour faire sortir le méchant. Du thrash harmonieux, précis, entraînant. Une très belle galette!

La cote philozique: B+

Au Québec, les deux groupes viendront faire leur tour séparément. Le 12 avril, Kreator, accompagné de Obituary, Midnight et Horrendous, fera trembler les planches du Club Soda (billets); puis deux semaines plus tard, soit le 26 avril, Sepultura réchauffera la salle avec Prong pour la très attendue venue de Testament au Métropolis (billets)…

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s