Catégories
Roos Spekto

Le Journal de Mtl et la fellation

Une collaboration de Roos Spekto

D’entrée de jeu, je veux m’excuser auprès des lecteurs assidus de philozique.com. J’ai quelque peu négligé mes engagements récemment, j’en suis bien conscient. De grandes décisions sont sur le point d’être prises, les lumières apparaissent de plus en plus au bout de mes nombreux tunnels. Ma vie est présentement un tourbillon. Trop de démons sortent simultanément du placard. Malgré leur désir de m’aider, mes frères et mes amis me nuisent plus qu’autre chose. Des parades de bouteilles et d’activités festives me tendent des perches dangereuses, sans oublier ce périple vietnamien qui m’attire de moins en moins. Pourquoi aller si loin pour trouver une vérité plus troublante que le vide actuel? Je reprends tranquillement le contrôle de mon existence, je n’ai pas à tout brusquer…

Même si je suis plutôt zen ces jours-ci, merci à ma psy et au gens de Verdun d’ailleurs, certains trucs me dérangent encore. La bêtise humaine rôde toujours un peu partout. Pire, elle semble souvent socialement cautionnée. Ayant plus de temps libre depuis que j’ai décidé de bouder volontairement les endroits licenciés, je visite plein d’endroits populaires, tant dans le monde réel que dans l’univers virtuel du Net. Ce que je vois et lis m’assomme. Comme dirait The Rock, le monde aime la marde! Vous voulez des exemples? En voilà! L’autre jour, on ne pouvait demander mieux côté température. L’été dans ce qu’il y a de juste parfait. Autour de 28 Celsius, pas d’humidité, une petite brise rafraîchissante en trame de fond. Partout où je suis allé ce jour-là, j’ai observé qu’il y avait plus de gens à l’intérieur des magasins à grande surface et des restaurants fast food que dans les parcs, sur les pistes cyclables ou aux abords des piscines. Même les terrasses étaient vides, les gens préférant manifestement le confort des banquettes et de l’air climatisé entre quatre murs. Autre chose? Les gens en voiture. Deux événements identiques en moins de dix minutes. À chaque occasion la voiture arrêtée dans la voie de droite au feu rouge, avec un clignotant pour tourner à droite. Pour une raison ou une autre, aucun désir apparent de profiter de la permission de transformer le feu rouge en simple arrêt. C’est correct, il n’y a pas obligation; hein? Puis après une vingtaine de secondes, changement d’idée, pourquoi attendre finalement? Le hic, c’est que maintenant, il y a des voitures qui s’en viennent à bonne vitesse sur la voie perpendiculaire. Leur feu est vert évidemment. Des freinages brusques et des manoeuvres risquées pour éviter la collision. Y a rien là, vous dites? Peut-être, mais c’est la suite qui me décourage. Les automobilistes qui se regardent… et toujours les fautifs qui réagissent comme si les autres avaient tort! Des insultes, des fingers, des « j’avais le droit de tourner à drette sti d’cave! » Sérieusement, l’imbécillité n’a ni sexe, ni âge, ni ethnie, ni religion…

Tout cela m’ayant profondément fait réagir à l’intérieur, je devais rapidement me trouver un endroit pour déféquer mes émotions. Le seul endroit relativement près pour accueillir le fruit de mes entrailles était le McDo du coin. Pas le choix, chaque seconde comptant, je me dépêche. Je stationne la spektomobile à plusieurs dizaines de mètres du temple de la McShit puisque l’endroit est bondé. Je cours à bon rythme en coupant deux voitures et en renversant le sundae d’un obèse encombrant (il me remerciera plus tard!) À mon grand désespoir, il y a un line up pour les bécosses. Ça fait chier! Pis pas juste au figuré… Je dois inspirer de l’anus comme un surhomme pour ne pas me vider. J’ai l’impression que mon haleine n’a jamais autant senti la merde. J’en sue de partout. J’ose pas me regarder, je suis sûr que ma sueur est brunâtre…

Je cherche à me changer les idées. J’aperçois un présentoir du LE JOURNAL DE MONTRÉAL. Comme d’habitude, la une propose grossièrement de la sensation édifiante. Des histoires d’alcool au volant. Des récidivistes. Des vedettes du passé. Le summum, cette majestueuse photo de l’ex-reine de TQS souriante et fière d’elle. Pas besoin de lire l’article en p.3, on en a déjà assez!

JDM

Quelques personnes quittent. Une porte salvatrice s’ouvre. Le fraîchement soulagé n’a pas mis son deuxième pied à l’extérieur du cabinet que j’entre dans celui-ci. Je ferme la porte en heurtant mon prédécesseur. « Va chier criss de sauvage! » hurle ce dernier, ayant clairement deviné mon intention et mon état. Un coup de 12 suivi de quelques mitrailles musclées suffisent comme réponse à mon interlocuteur. Message sonore accompagné d’une odeur putride à souhait. À entendre la fanfare de claquements de porte, j’en déduis que la situation est critique; tout le monde évacue les lieux. Comme je crains une deuxième vague digestive, je respire par la bouche en ne quittant point mon trône. Je prends mon cell (aucun jeu de mot ici) et furète sur Facebook. Diantre, mon destin du jour est relié à celui du JdM; mon ami Spitty a liké un article de ce journal à propos de la fellation! Ouais, vous avez bien lu, le JdM nous explique les vertus de la fellation. Citant une supposée étude conjointe de la State University de NY et de l’Université de Liverpool en Grande-Bretagne, le sperme serait bon pour la santé mentale et physique de la personne qui le consomme. Des bienfaits sur l’humeur, la concentration et les habiletés cognitives notamment. Je n’en reviens pas que de tels articles se retrouvent dans le JdM; où est rendue la limite? Inquiétant…

J’arrête mon récit ici, j’en ai assez écrit pour le prix qu’on me paie. Ceci étant dit, je compte bien aller vérifier cette dernière théorie ce soir chez ma psy!

Promis, je vous reviens là-dessus prochainement, du Viêtnam ou d’ailleurs…

Roos Spekto

2 réponses sur « Le Journal de Mtl et la fellation »

Bon, eh bien, je crois que je sais maintenant ce que je vais boire cet été, lorsque la chaleur et l’humidité viendra se coller contre ma peau. Tant de biens faits pour ce précieux liquide…

J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s