Catégories
musique

Nothing n’égale pas rien!

North Philadelphia, c’est pas exactement l’endroit rêvé pour vivre paisiblement. Il y a de ces recoins où il est préférable de ne pas traîner ou se perdre. L’harmonie et la tendresse ne sont pas souvent au rendez-vous par là-bas paraît-il. Notre informateur, c’est Domenic Palermo, chanteur/guitariste de la formation Nothing. Le type n’a pas un parcours très commun, du moins ailleurs que dans ce bled. Un groupe punk, Horror Show, qui déménage solide. Une longue pause forcée en prison à la suite d’un conflit réglé à coups de couteau. Un retour à la musique avec un nouveau band au style différent. Une bonne raclée un soir à Oakland. Le crâne et la colonne vertébrale fracturés. Des épreuves plein la tronche dans les autres sphères de sa vie, etc.

Tout cela pour vous dire qu’après ce très intéressant premier cd de Nothing, Guilty of Everything, en 2014, le groupe récidive avec un album encore plus déstabilisant cette année avec le puissant Tired of Tomorrow.

nothing

Comment décrire cet album? Mission pas très simple. Un mélange de plein de choses. Une ambiance lourde et planante, une voix éthérée qui rappelle Alcest, des guitares au son alternatif d’il y a une vingtaine d’années, une lenteur ensorcelante parsemée de sympathiques soubresauts, un post-punk/metal fondu au four micro-ondes. On sent la souffrance vécue par Palermo et sa bande (Brandon Setta, Kyle Kimball, Nick Bassett), mais jamais elle ne fait mal. Au contraire, elle semble désormais apaisante, assumée, parfaitement apprivoisée. Était-ce un passage obligé pour en arriver à un tel résultat, à une telle maîtrise? On le souhaite à personne en tout cas!

Ce Tired of Tomorrow est d’une beauté à couper le souffle. À ne pas écouter si vous cherchez à foutre le party dans la place ou à vous survolter avant un événement important. Non, plutôt à déguster en entier en laissant chaque mélodie vous envoûter doucement, sans précipitation. Une pure communion d’émotions en notes et en mots. Un plaisir poignant du début à la fin.

NothingTired of Tomorrow (Relapse): 8,75/10

Le superbe clip de la pièce Eaten by Worms

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s