Garagedays – Here it Comes

Un album produit par Flemming Rasmussen, c’est déjà attirant. Quand on ajoute Andy LaRocque dans le processus, on se dit que c’est diablement sérieux ce truc-là. En effet, le nouvel album de Garagedays est une véritable petite bombe dans le genre Heavy Metal pur et dur. Here it Comes rappelle la glorieuse époque de ce style si populaire avant que le glam et le grunge ne prennent toute la place.

Guitares, guitares et guitares; de la beauté en cordes mes amis! Des riffs assassins et de bien somptueux solos. Tout au long de mes écoutes, je me disais que c’était du Metal Church moderne et vitaminé. Cette puissance, ce découpage sauvage, ce mur de son. La rythmique basse-batterie est pour sa part impeccable malgré sa sobriété volontaire. Et la voix se mêle à merveille à tout cela. Les pièces Paradise Lost et L.E.M.M.Ypsilon ralentissent peut-être la cadence mais elles possèdent néanmoins un charme indéniable à la longue. L’ami Roos Spekto écoutera souvent cette galette, j’en suis persuadé!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s