Catégories
musique rétrospective annuelle

Top 10 – 2016 signé MA Rush

Voici la sélection Hard Rock/ Métal anglophone de l’année d’après notre exceptionnel collaborateur, MA Rush.

ma-rush

10. Killswitch Engage, Incarnate  (Roadrunner)

Résultats de recherche d'images pour « incarnate killswitch engage »

Avec cet album, le chanteur Jesse Leach nous fait enfin oublier son prédécesseur Howard Jones. Sa voix puissante et ses paroles motivantes cadrent très bien sur cet album lourd, puissant et inspirant. Ce quintette de la Nouvelle-Angleterre, mené par le guitariste et producteur Adam Dutkiewicz, nous offre un album Metalcore sans compromis avec un grand nombre de refrains accrocheurs. Des pièces comme Hate by Design, We Carry On et Strenght of the Mind donnent même le goût d’aller s’entraîner … Leur performance au Heavy MTL 2016  valait le détour.

9. ChevelleThe North Corridor (Epic)

Résultats de recherche d'images pour « north corridor chevelle »

Ce power trio de la région de Chicago a lancé cette excellente galette en juillet dernier et quel bonheur dans les oreilles. Il s’agit d’une collection de 10 chansons nous rappelant souvent Tool et Nirvana, la pièce Joyride étant un parfait exemple. Ajoutons qu’en spectacle, cette formation menée par Pete Loeffler sonne comme une tonne de brique, leur première partie de Disturbed au Centre Vidéotron de Québec nous l’ayant bien prouvé.

8. Khemmis, Hunted (20 BuckSpin)

Résultats de recherche d'images pour « khemmis hunted »

Cette rondelle lancée à l’automne par ces 4 musiciens de Denver au Colorado en a touché plusieurs semble-t-il.  Le style Doom Métal est bien vivant sur cet album formé de seulement 5 longues pièces  pesantes, mélodiques, et parfois même langoureuses. La dernière chanson, Hunted, est un petit bijou de plus de 13 minutes… Le quatuor nous rappelle parfois le Black Sabbath  des années 70 et même un peu Iron Maiden pour ce qui est des harmonies de guitares.  À découvrir…

7. Alter Bridge, The Last Hero (Universal)

Résultats de recherche d'images pour « alter bridge last hero »

On le dit d’entrée de jeu, oubliez Creed. Le 5e album de la formation floridienne menée par Myles Kennedy et Mark Tremonti est possiblement le plus Métal du groupe jusqu’ici et c’est tant mieux! La voix de Kennedy est toujours aussi puissante mais ce qui frappe le plus cette fois-ci, ce sont les guitares plus lourdes qu’à l’habitude de Mark Tremonti sur cet album de 13 chansons très mélodiques, accrocheuses et souvent progressives. Même la chanson My Champion, avec ses paroles un peu mélodramatiques, nous reste collée dans la tête grâce à son riff bien juteux. À voir au Métropolis de Montréal, le 3 février 2017.

6. Anciients, Voice of the Void (Season of Mist)

Résultats de recherche d'images pour « anciients voice of the void »

Seule formation canadienne de ce top 10, le quatuor de Colombie-Britannique a littéralement  frappé un coup de circuit. Quel mur de son que cet album de Métal Progressif nous rappelant souvent Mastodon, le vieux Opeth et Tool. Des pièces comme Worshipper et Ibex Eye sont de petits bijoux de compositions. Une pièce plus légère comme Descending nous permet de prendre une pause agréable tellement l’album est d’une intensité soutenue. Bravo!

5. Testament, Brotherhood of the Snake (Nuclear Blast)

Résultats de recherche d'images pour « testament snake »

La bande à Chuck Billy nous en met plein la vue avec cet album tout ce qu’il y a de plus Thrash. Aucun répit sur ce disque, que des bons riffs pondus par Eric Peterson, d’hallucinants solos joués par Alex Skolnick et une maîtrise incroyable du « blast beat » par l’excellent batteur Gene Hoagland. Le concept reliant les chansons entre elles, élaboré par Chuck Billy, est un peu puéril, mais il s’avère que de parler de reptiles et de sociétés secrètes sur un album métal, ça passe bien, surtout avec la voix virile de Chuck. En concert le 26 avril 2017 au Métropolis de Montréal.

4. Avenged Sevenfold, The Stage (Capitol)

Résultats de recherche d'images pour « avenged sevenfold the stage »

Lancé sans avertissement à la fin octobre, A7X a surpris tout le monde avec son album concept traitant de l’Intelligence Artificielle. Les gars d’Huntington Beach ont fait un retour à leurs racines Punk-Métal tout en adoptant une approche plus prog et ce, avec un nouveau batteur virtuose en la personne de Brooks Wackerman. The Stage nous fait oublier le générique Hail to the King. Les chansons sont bien construites et très mélodiques. Un album déstabilisant qui a des couilles, le chef d’œuvre d’Avenged Sevenfold en fait. Exist, la dernière pièce de l’album, vous surprendra, tout comme la chanson titre. Le Cirque du Soleil collaborerait à l’élaboration de leur prochaine tournée. À suivre…

3. Opeth, Sorceress (Nuclear Blast)

opeth

L’album le moins métal de ce top 10, soit. Ceci dit, nous sommes en présence d’une œuvre d’art signée Mikael Åkerfeldt et cie. Sorceress est tout simplement un majesteux hommage au Rock Progressif  des années 70. Tapissée d’une palette sonore exquise incluant orgue, synthé, guitare acoustique et électrique, cette rondelle du quintette suédois est carrément envoutante et certaines pièces, comme la chanson titre ou The Wilde Flowers, restent gravées dans la mémoire pour longtemps.

2. Metallica, Hardwired…to Self Destruct (Blackened)

Résultats de recherche d'images pour « hardwired...to self-destruct »

Oui, l’album est excellent. Oui, il y en a pour tous les goûts sur ce disque double de 13 morceaux (en incluant Lord of Summer) attendu depuis longtemps. On y retrouve du Trash, du NWOBHM et même un peu de Stoner. Ce qui frappe le plus, c’est à quel point les chansons restent dans la tête après quelques écoutes. Des pièces comme Hardwired, Moth Into Flame et Spit Out the Bone peuvent déjà être considérées comme de grands classiques de la formation de la Bay Area. La qualité sonore y est aussi nettement supérieure aux deux albums précédents. Sur Hardwired, nous retrouvons un Hetfield en grande forme, un Hammet inspiré pour ses solos, un Trujillo qui tient bien le groove et un Lars… qui fait une bonne job. Welcome back, guys !

Et le grand #1. GojiraMagma (Roadrunner)

Résultats de recherche d'images pour « magma gojira »

L’album de l’année, tout simplement. Un disque multidimensionnel parfois pesant, planant, déroutant, spatial et métal. Chaque note a été soigneusement choisie et jouée avec une précision  chirurgicale. Des morceaux majestueux comme The Shooting Star ou Silvera avec des paroles songées qui font réfléchir. Un son exceptionnel pour un album hors du commun. Un cd qui soignera votre esprit. Ce quatuor français mené par les frères Joe et Mario Duplantier est possiblement LA référence du moment sur la planète métal. Ils sont en nomination aux Grammy Awards pour la pièce Silvera. Et que dire de leur présence à Montréal en octobre dernier au Métropolis: hallucinante!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s